Pourquoi ce dictionnaire ?

Le dictionnaire des guérilleros et résistants antifranquistes, tente de répertorier les hommes et femmes de toutes tendances (anarchistes, communistes, socialistes, sans parti) ayant participé pendant près de quarante ans, (1936-1975) souvent au prix de leurs vies ou de longues années de prison et souvent dans une indifférence générale, à la lutte contre la dictature franquiste. Ce travail a été commencé il y a plus de vingt ans par l’historien libertaire Antonio Tellez Sola (1921-2005) en collaboration avec Rolf Dupuy du [*Centre International de Recherches sur l’Anarchisme*] (CIRA).
Ce dictionnaire est mis en ligne, avec en parallèle le
Dictionnaire des anarchistes

Mode d’emploi
Pour accéder à la liste alphabétique des notices cliquer sur la touche Plan du site en haut de la page.

Pour répondre à un article, apporter des corrections et/ou des informations, merci de cliquer sur la touche contact à gauche.

[Para entrar en contacto -contact@militants-anarchistes.info


Articles les plus récents

dimanche 22 janvier 2017
par  R.D.

PENA IBANEZ, Ramon

Pendant la guerre Ramon Peña Ibañez militait à l’UGT et était chargé de la collecte des cotisations à la maison d’édition Labor. Au milieu des années 1940, il servait d’agent de liaison et détenait à son domicile les archives des jeunesses socialistes unifiées (JSU). Arrêté lors des rafles de 1947 contre (...)

dimanche 22 janvier 2017
par  R.D.

TRIAS DALMAU, Buenaventura

Au milieu des années 1940, le domicile de Buenaventura Trias Dalmau servait de dépôt à la propagande clandestine. Arrêté lors des rafles de 1947 contre le PSUC et l’Agrupacion guerrillera de Catalunya il fit partie du groupe de 80 militants communistes et de l’Agrupacion traduits devant un conseil de (...)

dimanche 22 janvier 2017
par  R.D.

ARTIGAS CABRE, José

Lors de son service militaire en 1947, José Artigas Cabre avait été approché par un autre soldat, José Martinez Homs (en fuite), pour participer à un attentat contre les locaux de la CNS. Toutefois, selon la police, il y avait renoncé et avait alors coupé les contacts avec les résistants. Arrêté lors (...)

dimanche 22 janvier 2017
par  R.D.

MARTINEZ VERDU,Francisco « El VIEJO »

A la fin de la guerre, Francisco Martinez Verdu avait été condamné à 30 ans de prison. Remis en liberté conditionnelle vers le milieu des années 1940, il avait mis son domicile au service de l’Unio de dones de Catalunya (Union des femmes de Catalogne) pour leurs réunions. Arrêté lors des rafles de (...)

dimanche 22 janvier 2017
par  R.D.

TEIXIDOR CASAS, Salvador « ALI »

Salvador Teixidor Casas avait été condamné à la fin de la guerre à 8 ans de prison. Au milieu des années 1940 son domicile servait de dépôt aux journaux clandestins Elercito et Democracia. Arrêté lors des rafles de 1947 contre le PSUC et l’Agrupacion guerrillera de Catalunya il fit partie du groupe de (...)

Brèves

18 décembre 2016 - LA REPRESSION A HUESCA 1936-1945

Un nouveau livre de Raul Mateo Otal & Victor Pardo Lancina Todos los nombres. Víctimas y (...)

20 novembre 2014 - HOMMAGE AUX 545 FUSILLES A HUESCA

15 octobre 2014 - NOUVEAU LIVRE sur Manuel SABATE LLOPART

Josep CLARA "Manolet Sabaté, apparent de maqui " ( Ed. Rafael Dalmau, Batcelona, setembre 2014, (...)

8 juin 2014 - NOUVEAU LIVRE SUR LA GUERILLA DE CASTILLE - LA MANCHE

Aurellio Pretel Marin & Manuel Fernandez de Sevilla Martinez "Maquis y resistencia en la (...)

27 mai 2014 - POUR LA PETITE NIECE DE MARTIN ARNAL MUR

L’adresse de votre mail (lalyam@ ????) comporte une erreur, je ne puis vous répondre. RECONTACTEZ (...)