Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
SANCHEZ GIRON, Francisco « PAQUILLO » ; « PAQUILLO EL CURA » ; "PAQUILLO EL MAQUIS"
Né en 1909 (ou 1910) à Bolivar (Argentine) - fusillé le 3 octobre 1952 - Journalier - Groupes de Rafael CASTILLO CLARES « CLARES" & de José MUÑOZ LOZANO "ROBERTO" – Grenade & Malaga (Andalousie)
Article mis en ligne le 19 février 2013
Dernière modification le 9 janvier 2014

par R.D.

Á la fin de la guerre civile Francisco Sánchez Girón Paquillo , qui avait habité à Olmedo de Camaces (Salamanque), était parvenu à gagner Oran en Algérie. Il retourna par la suite en Espagne avec un groupe de 11 guerilleros commandés par Ricardo Meruelo Gomez qui s’étaient embarqués le 6 octobre 1945 à Oran, avaient débarqué sur une plage près de Punta de los Baños (Almeria) et avaient gagné la Sierra de Gador. Après divers accrochages au début décembre, le groupe s’était séparé en deux dont l’un avait gagné la province de Jaén. .

Francisco Sanchez Giron avait été capturé le 26 décembre 1945 avec les autres membres du groupe : Baldomero Ortiz Requena, Silvestre Viñegas Gonzalez, Luis Estevez Miro et Juan Hernandez Nogales. Il avait été traduit devant un conseil de guerre et condamné à mort le 30 avril 1946. Le 5 juillet 1946 il parvenait à s’évader de la prison d’Almeria avec 6 autres prisonniers dont Francisco Jiménez Martínez Cantaor, José Duran Pradas, Francisco Marquez Garcia et Francisco Bonilla López Bonilla. Sanchez Giron, qui avait été donné par certaines sources comme ayant été tué le 18 juillet lors de la capture de Francisco Marquez, s’intégra alors au groupe du cénétiste Rafael Castillo Clares Clares.

Lorsque José Muñoz Lozano Roberto réorganisa la guérilla en octobre 1947 au sein de l’Agrupación de Guerrilleros de Granada, Francisco Sánchez accepta de se mettre sous ses ordres ; il abandonna alors le groupe de Rafael Castillo Clares qui avait décidé de conserver son autonomie. Il devint par la suite le responsable des services de renseignement de l’Etat major de l’Agrupación Guerrillera de Granada-Malaga ou Agrupación Roberto qui comptait alors près de cent dix hommes. Membre de l’Etat major, Francisco Sánchez Girón était également le responsable du Groupe des agents de liaison.

Lorsqu’à la fin 1950 et suite aux importantes répressions dont ils avaient été l’objet, Roberto proposa aux guérilleros d’abandonner la lutte, il fut vivement critiqué par plusieurs membres du groupe dont Francisco Sánchez Girón et les frères Antonio et Manuel Jurado Martín.

Le 2 juin 1951 il accompagna Roberto à Madrid pour informer le Comité central du PCE de la situation : il ne restait plus alors qu’une trentaine de guérilleros dans l’Agrupación. Francisco Sánchez Girón Paquillo a été arrêté à Madrid, Place de España, avec José Muñoz Lozano Roberto et Ana Gutiérrez Rodríguez Tangerina, la compagne de ce dernier.
Traduit devant un consei ; de guerre et condamné à mort Francisco Sánchez Girón Paquillo a été exécuté le 3 octobre 1952.


Dans la même rubrique