Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
GONZALEZ VENTURA, Juan A. « VOLUNTARIO »
Né à Villanueva del Rey (Cordoba) - MLE – CNT – Groupe de Dionisio HABAS RODRIGUEZ « EUGENIO DEL REAL » - Seville (Andalousie) & Estrémadure
Article mis en ligne le 26 avril 2009
Dernière modification le 5 décembre 2013

par R.D.

Juan A. Gonzalez Ventura Voluntario était membre du groupe du militant libertaire Dionisio Habas Rodriguez Eugenio del Real (et Durruti) qui à partir de l’été 1946 s’était intégré à la 3ème Agrupacion d’Hilario Martinez Aranda Godoy del Pueblo.

Dans la soirée du 15 mars 1947, il était parvenu à s’échapper avec les frères Dionisio et Nemesio Habas Rodriguez, Francisco Manzano Aragonés Capitan Espada, Domingo M. Benavente Rico Macario et Adriano Collado Cortés Zoilo lors de l’attaque par la Guardia Civil d’un campement du 149ème Bataillon de la 3ème Agrupacion sutué dans la Sierra Patuda et où furent tués Florencio Fernandez Rojas Sebastian Zapirain et Antonio Alamillo Garcia Ramon Vias.

Le 24 juin 1948 Dionisio Habas Rodriguez et son groupe occupaient le village d’Alanis où étaient distribués de la propagande et arborés des drapeaux républicains. Le 11 septembre suivant, ils occupaient le village de Malcocinado (Badajoz) et, après avoir hissé des drapeaux républicains et de la FAI, distribuaient à la population de la propagade de la 3ème Agrupacion et du Parti communiste.

Début 1949, suite à un désaccord lors du partage d’une rançon provenant d’un enlèvement à Cazalla de la Sierra, Juan Gonzalez Ventura Voluntario et un autre jeune guérillero libertaire, Joaquin Muñoz Figueroa Chimeno, décidaient de quitter le groupe et d’agir pour leur propre compte. Le 2 mars 1949 un enlèvement à Los Barrancos leur rapportait 40.000 pesetas, suivi le 4 juin par un nouvel enlèvement à la ferme Los Llanos, district d’Almaden de la Plata pour lequel ils recevaient une rançon de 30.000 pesetas. Le 10 septembre tous deux réalisaient un nouvel enlèvement sur le district de Burguillos (Séville), à Los Peralejos, qui leur rapportait 24.000 pesetas. Tous deux décidaient alors de quitter la Sierra et, sans doute, de partir à l’étranger. Ils gagnaient Madrid à la mi-septembre où ils étaient cachés à Carrabanchel par un parent de Joaquin Muñoz Figueroa. A la mi octobre ils étaient localisés par la police qui investissait l’immeuble. Dans l’affrontement Joaquin Muñoz Figueroa Chimeno était tué et Juan Gonzalez Ventura Voluntario était capturé. Interrogé par la police, il donnait des informations qui permettront aux forces de répression de capturer, le 31 octobre suivant l’ancien guérillero José Murillo Murillo Comandante Rios qui se cachait à Guadalcanal (Séville) où, après avoir quitté la guérilla, il travaillait comme berger.


Dans la même rubrique