Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
CORCHADO SILVEIRA, Francisco « LAZARETE »
Né à El Viso (Cordoba) - tué le 5 mars 1948 - Groupe de Francisco CORCHADO SILVEIRA "LAZARETE" - Cordoba (Andalousie)
Article mis en ligne le 29 juin 2007
dernière modification le 9 novembre 2013

par R.D.

Le groupe de Francisco Corchado Silveira Lazarete s’était organisé en septembre 1940 dans la zone d’Almaden, après son évasion de la prison de Hinojosa (Cordoba), où il se trouvait avec une partie de sa famille, condamné à mort. L’avaient accompagné dans la sierra, son épouse Sergia Flores Sanz et deux neveux, Antonio (tué le 12 novembre 1943) et Manuel Angel Sánchez Corchado. Son frère Rafael sera fusillé suite à cette évasion.

Le 1er juillet 1941 il recevait le renfort de plusieurs paysans d’El Viso harcelés par les phalangistes et la Guardia Civil : José Murillo Alegre et son fils José Murillo Murillo Rios, Cantaclaros et son fils et El Rey De Los Pastores. A l’automne 1941 le groupe établissait son campement à Los Bonales, près de Puerto Mochuelo et du fleuve Guadalmez, aux limites des provinces de Ciudad Real et de Cordoba. C’est dans cette zone très boisée qu’ils construisaient une cabane où ils allaient entreposer vivres et vêtements en quantité et qui allait servir de lieu de repos à de nombreux groupes dont ceux de Manuel Hidalgo Medina El Bellota, Antero Paredes De La Cruz El Fiscal, Baldomero Gutiérrez Pérez Saltacharquitos, etc. Jusqu’à soixante guérilleros s’y trouveront réunis. Ce camp sera localisé par la Guardia Civil, mais les guérilleros parviendront à fuir avant l’assaut et la cabane sera incendiée par les forces de répression.

Le groupe de Lazarete avait ensuite établi un autre camp dans la Sierra de la Budia, près du fleuve Guadalmez, dans une zone rocheuse où il y avait de nombreuses grottes. Il allait rester là une partie de l’année 1942. Le 12 novembre 1943 le groupe était surpris par le lever du jour alors qu’il se trouvait à l’est du village d’El Viso près de la ferme Casa Alta où ils décidaent de se cacher bien que le lieu n’était pas approprié. Un paysan qui les avait apperçu les dénonçait à la Guardia Civil. Dans la fuite précipitée qui s’ensuivit, Antonio Sanchez Corchado Corbato, âgé de vingt trois ans,blessé par la Guardia Civil, se cachait près d’un petit ruisseau où il était achevé par les gardes.

En 1944 le groupe réalisait de nombreuses attaques à Moheda Baja, district de Almadenejos, Rodeo Viejo, Maroquell, district d’Almodovar, Torilejo, Entredicho et sur le district de Chilon où ils attaquaient l’autocar.

Francisco Corchado Silveira Lazarete a été tué le 5 mars 1948 dans la Sierra del Mochuelo, district de San Benito (Ciudad Real). Son campement avait été dénoncé à la Guardia Civil par Luis López Fenández Lechuga. Dans l’affrontement avait été également tuée sa compagne Sergia Flores Sanz La Peloto tandis que s’étaient rendus sans résistance Pedro Rodríguez Serrano Zorrete (ou Manquillo) et Valentin Muñoz Merino Hijo Larines.


Dans la même rubrique

0 | 5

CORRALES SIMON, Leandra
le 11 mars 2018
par Webmestre
CORONEL GARCIA, Francisca « Catalina SERRA »
le 5 janvier 2017
par R.D.
CORONA PINTOR, Antonio
le 19 septembre 2015
par R.D.
CORREA CASTANO, Francisco
le 13 mai 2015
par R.D.
CORONADO, Candida
le 14 janvier 2014
par R.D.