Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
FANDINO RICART, Manuel
Né à Santiago de Compostela en 1896 - mort en 1978 - Peintre d’images religieuses - FAI - CNT - Santiago de Compostelle & Vigo (Galice)
Article mis en ligne le 29 novembre 2007
Dernière modification le 28 juillet 2012

par R.D.

Manuel Fandiño Ricart, dont les frères Alfonso et Antonio furent également militants, avait été expulsé d’Argentine à l’âge de quinze ans pour "anarchisme". Sa précocité était réafirmée lorsque, à vingt et un ans à peine, en juillet 1917, avec José Pasin, il dirigeait la grève générale de douze jours qui parvenait à obtenir la démission du maire de Santiago, Blanco Rivero. Il allait devenir dès lors un des responsables de l’anarchisme majoritaire chez les ouvriers de Santiago à partir des années vingt.

Il a été délégué au congrès de 1919 et était le rédacteur de Lucha Social (Santiago, 1919) et fut à l’origine à cette époque aux cotés de Ezequiel Rey de l’affiliation massive de sociétés ouvrières à la CNT. Organisateur né, il était éminemment pragmatique et parvenait à cohabiter avec les autorités religieuses -il sera nommé restaurateur de vierges- et les autorités civiles. En 1925 lorsque le Comité régional de Galice avait été obligé de quitter La Corogne où régnait une grande répression pour s’établir à Santiago, Manuel Fandiño était devenu le secrétaire du Comité régional tandis que Ezequiel Rey prenait la direction de Solidaridad Obrera (Santiago). Tous deux parvenaient à maintenir les structures de la CNT pendant la dictature de Primo de Rivera.

Les 25 et 27 juillet 1927 il participait à Valence à la fondation de la Fédération Anarchiste Ibérique (FAI).
Il a collaboré à l’ouvrage de Manuel Buenacasa "El movimiento obrero español" (partie sur la Galice).

Après la proclamation de la République il devint permanent de la Fédération régionale de l’industrie de la pêche à Vigo, poste qu’il assura jusqu’en 1935. En 1932 il était le directeur du journal Mar Y Tierra (Vigo, 1932-1933) et en décembre 1935 était délégué de l’industrie de pêche au plenum de la CNT galicienne.

Caché pendant la période de la guerre civile, il s’intégrera après guerre à la clandestinité et en 1945 était le secrétaire du CR-CNT de Galice où il avait remplacé Felix Alvarez Arganzua. Au printemps 1947 des rafles décapitaient le CR, mais Manuel Fandiño parvenait à s’échapper et à se cacher. Localisé au bout d’un an par la police, il était arrêté et était interné cinq ans au pénitencier du Dueso à Santoña.

Manuel Fandiño Ricart est mort en 1978 à Santiago et a été enterré à l’église.


Dans la même rubrique

0 | 5

FELIU BRAVO, Laureano
le 21 octobre 2018
par Webmestre
FALSETO GARCES, Maria
le 17 juillet 2016
par R.D.
FARRAS, Santiago
le 15 octobre 2014
par R.D.
FELIX CALDERON, Juan B.
le 13 septembre 2014
par R.D.
FANTON MATEO, Vicente
le 27 juin 2014
par R.D.