Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
JURADO MARTIN, Antonio « FRAILE » ; « FELIPE »
Né à Torrox (Malaga) en 1917 – fusillé le 16 avril 1953 - Paysan – PCE ( ?) - Groupe des frères JURADO MARTIN « los FRAILE » & de José MUÑOZ LOZANO "ROBERTO" – Malaga (Andalousie)
Article mis en ligne le 3 février 2011
Dernière modification le 7 février 2011

par R.D.
Antonio Jurado Martin

Antonio Jurado Martin Felipe et son frère Rafael Nico avaient gagné la Sierra le 25 mars 1946 iù ils avaient rejoint leur frère aîné Manuel Jurado Clemente qui, depuis l’été 1945, y dirigeait un groupe de guérilleros dont la zone d’activité était comprise entre la Sierra Tejada et les localités d’Almechar, Velez-Malaga et Nerja (Malaga).

Le 22 septembre 1946 le groupe éxécutait à la ferme Almendro, district de Frigiliana, le propriétaire Angel Herrero Herero et son gardien Antonio Lomas Orihuela, puis au cours des deux années suivantes effectuaient un grand nombre d’enlèvements et d’actions diverses (voir Manuel Jurado Martin).

Vers le printemps 1947 les trois frères Jurado Martin s’intégraient à l’Agrupacion Roberto de José Muñoz Lozano Roberto où Antonio Jurado allait être nommé responsable du 6ème Bataillon. Ce batataillon avait ses bases dans la partie orientale de la province de Malaga et occidentale de Grenade avec des incursions dans les provinces de Jaén et du sud de Cordoba.

Antonio Jueado Martin fut plus particulièrement accusé par la Guardia Civil d’avoir directement participé aux opérations suivantes : - attaque le 15 octobre 1946 de la ferme Niña Bonita à Torrox où le groupe s’était emparé de vivres ; - attaque le 29 mars 1948 d’un peloton de soldats d’infanterie dont sept seront tués et cinq blessés ; - enlèvement le 9 décembre 1950 d’un citoyen de La Parilla de Antequera relâché contre une rançon de 40.000 pesetas ; - enlèvement le 7 mai 1951 à Alhama de Lucas Lopez Rata relâché contre une rançon de 100.000 pesetas ; -attaque de l’usine de farine de Jatar où les guérilléros s’étaient emparé de 800 kilogs de farine. Il aurait également participé à l’attaque du tribunal de Jaén, où refusant une rançon de trois millions, il avait abattu le juge, ce qui lui valut une réprimande de José Muñoz Lozano (cf. témoignage du guérillero Enrique Urbano Sanchez).

Après la capture de José Muñoz Lozano Roberto à Madrid en septembre 1951, Antonio Jurado devint l’adjoint de son frère Manuel devenu alors le responsable de l’Etat Major de l’Agrupacion. Depuis juillet 1951 ils avaient établi leur base sur les fermes de Juan garcia Roman et et Antonio Martin Tovar au village de Iznate. Il s réalisèrent alors plusieurs enlèvements notamment à El Palo et Ventas de Zafarray dont une partie des rançons était destinée aux prisonniers et à leurs familles.

En décembre 1951 les frères Antonio et Manuel Jurado Martin étaient capturés avec une douzaine d’autres guérilleros lors d’un guet-apens tendu par la Guardia Civil avec l’aide de José Muñoz Lozano Roberto qui avait accepté de collaborer avec les autorités et avait donné rendez vopus à ses anciens compagnons pour préparer un plan d’évasion vers l’étranger.

Antonio Jurado Martin qui, devant le juge d’instruction, reconnut avoir tué en 1949 le guérillero Pita qui voulait déserter et avoir aussi participé à l’exécution du guérrillero Ricardo qui n’avait pas voulu quitter une base où il avait une amoureuse, fut transféré à Grenade en septembre 1952. Traduit devant un conseil de guerre, il fut condamné à mort et fut fusillé avec son frère Manuel, Julio Arrebola Ruiz Jaime, Sebastian Marti Vozmediano Teniente Veneno, José Alvarez Mesa Pascual et José Martin Garcia Andres le 16 avril 1953 au cimetière de Grenade.


Dans la même rubrique

0 | 5

JUSTO BRUNA, José
le 13 février 2011
par R.D.
JUSTICIA RUIZ , Francisco « Juan APAÑOS »
le 13 février 2011
par R.D.
JUSTICIA CASTRO, Francisco
le 13 février 2011
par R.D.
JUSTES DOZ, Agustin
le 13 février 2011
par R.D.
JUSTES AGUSTIN, Carmelo
le 13 février 2011
par R.D.