SANCHO VENTURA, Carlos « ANGELO » ; « CARLES »

JSU – PSUC – Barcelone (Catalogne)
mardi 3 janvier 2017
par  R.D.
popularité : 11%

Militant des Jeunesses socialistes unifiées (JSU) de Catalogne, Carlos Sancho Ventira avait été condamné à la fin de la guerre à 12 ans de prison, peine commuée ensuite pour celle de 6 ans. Après sa libération, il s’intégra en 1945 au PSUC. Après diverses actions isolées de propagande, il fut nommé responsable de la propagande du parti et, par l’intermédiaire de Claudio Escarp, entra en contact avec l’imprimeur Antonio Mendez afin d’assurer le tirage clandestin des journaux Treball, Juliol et Republica. Selon la police, et à la demande de Joaquin Puig Pidemunt, de l’Agrupacion guerrillera de Catalunya, il serait allé à Manlleu pour y récupérer de la propagande, des armes et des explosifs qu’il avait ensuite remis à Pedro Vallverde. Arrêté lors des rafles de 1947, il fit partie du groupe de 80 militants communistes et de l’Agrupacion traduits devant un conseil de guerre tenu à Barcelone les 13-14 octobre 1948 et où il fut condamné à la peine de 12 ans et 1 jour de prison.

A ce même conseil avaient été condamnés à mort 14 des accusés, dont quatre – Angel Carrero Sancho, Numen Mestre Ferrando, Pedro Valverde Fuentes et Joaquin Puig Pidemunt – furent fusillés le 17 février 1949 au camp de la Bota.


Sources : Jugement du Conseil de guerre 35.836, octobre 1948 //


Brèves

18 décembre 2016 - LA REPRESSION A HUESCA 1936-1945

Un nouveau livre de Raul Mateo Otal & Victor Pardo Lancina Todos los nombres. Víctimas y (...)

20 novembre 2014 - HOMMAGE AUX 545 FUSILLES A HUESCA

15 octobre 2014 - NOUVEAU LIVRE sur Manuel SABATE LLOPART

Josep CLARA "Manolet Sabaté, apparent de maqui " ( Ed. Rafael Dalmau, Batcelona, setembre 2014, (...)

8 juin 2014 - NOUVEAU LIVRE SUR LA GUERILLA DE CASTILLE - LA MANCHE

Aurellio Pretel Marin & Manuel Fernandez de Sevilla Martinez "Maquis y resistencia en la (...)

27 mai 2014 - POUR LA PETITE NIECE DE MARTIN ARNAL MUR

L’adresse de votre mail (lalyam@ ????) comporte une erreur, je ne puis vous répondre. RECONTACTEZ (...)