Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
Né le 29 mars 1917 à Grenade - mort en octobre 2003
FERNÁNDEZ RODRÍGUEZ, Manuel « M. FRANZ VALLE » ; « J. SIERRA » ; « J. SANTOS » « ZALAMEA » ; « J. ALPES »
Ouvrier imprimeur - FIJL - CNT - Barcelone (Catalogne) - Brésil - Argentine
Article mis en ligne le 3 février 2008
Dernière modification le 3 mars 2010

par R.D.
Manuel Fernandez Rodriguez

Manuel Fernández Rodríguez, militant du syndicat des arts graphiques de Barcelone, qui avait combattu sur le front de Baza pendant la guerre civile, avait été arrêté à Barcelone le 28 octobre 1939. Il était remis en liberté provisoire en février 1942.

Après la chute du CR catalan de la Fédération Ibérique des Jeunesses Libertaires (FIJL) fin 1944, il fut chargé d’en assumer la continuité. En novembre 1945, secrétaire du CR catalan de la FIJL il était envoyé à Toulouse pour assister au congrès de la FIJL (mars) mais ne put y assister. Il retournait en Espagne en avril 1946 et c’est à son domicile qu’était préparé le premier numéro clandestin de Ruta (juin). Il participait ensuite à une tournée avec Raul Carballeira Lacunza à Valence, Malaga, Grenade, Séville et Madrid pour y renforcer la FIJL. Á la mi 1946 il était nommé au poste de vice secrétaire du CR catalan de la CNT pour tenter d’y changer la ligne collaborationniste, mais les autres membres du CR le mettaient sur la touche, le déclaraient incompatible avec eux.

Il fut une nouvelle fois arrêté le 17 août 1946 avec une quarantaine de compagnons lors d’une rafle déclenchée contre le mouvement libertaire et emprisonné à la Modelo où il fit partie du groupe qui éditait les bulletins manuscrits Esfuerzo et Acarus Scabieri. Tombé malade en prison, il était remis en liberté provisoire en juin 1947 et passait en France en octobre avec une délégation de la FIJL (José Lluis Facerías et Francisco Ballester Orovigt El Explorador) qui devait assister au 2° Congrès du MLE à Toulouse (20-29 octobre).

Manuel Fernandez et ses petites filles (années 1980)

Manuel Fernández Rodríguez a émigré au Brésil en janvier 1952. En décembre 1970 il était en Argentine et habitait Avellaneda dans la province de Buenos Aires. Ce n’est qu’en janvier 1982 qu’il retournait à Barcelone.

Manuel Fernandez Rodriguez est décédé à Barcelone en octobre 2003.

Manuel Fernandez a collaboré à la presse libertaire de l’exil sous de nombreux pseudonymes dont M. Franz Del Valle, F.R., M. Vega, J. Alpes, Zalamea, N, etc.


Dans la même rubrique