Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
GORRON CANOYRA, Fidel
Né en 1921 – mort le 19 février 1993 - Maçon – FIJL – MLE – CNT – Madrid (Nouvelle Castille)
Article mis en ligne le 10 mai 2009
Dernière modification le 2 novembre 2014

par R.D.

Au début de l’année 1960, Fidel Gorron Canoyra avait monté à Madrid l’entreprise de transport Agencia commercial Gorron Canoyra dont le siège était à la Puerta del Sol, à quelques mètres de l’immeuble de la Direction générale de la sécurité (DGS). Cette entreprise servit de couverture aux activités clandestines de la CNT (transport de propagnade et de matériel). A l’été, avec Ismael Rodriguez Ajax il alla en France pour représenter la CNT de l’intérieur au congrès intercontinental tenu par l’organisation en exil à Limoges en août-septembre. A l’automne 1960 il fut nommé secrétaire de presse et propagande au Comité national de la CNT dont le secrétaire était Ismael Rodriguez Ajax et les autres membres Honorato Martinez Fuster, Eduardo Madrona Castaños et Antonio Turon Turon.

En août 1961, i avait été l’un des délégués de l’intérieur au congrès tenu à Limoges par la CNT en exil. C’est à son retour de France qu’en octobre 1961 il était arrêté avec une dizaine d’autres militants dont Ismael Rodriguez Ajax. Poursuivi devant le Tribunal d’ordre publique (TOP) pour "association illicite et propagande illégale", il fut condamné à l’automne 1967 avec Antonio Bermejo Pérea et Eduardo Madrona Castaños à 6 ans de prison, 12 ans d’inhabilitation et 5.000 pesetas d’amende.

Libéré après 11 ans passés derrière les barreaux, il fut nommé en 1975 secrétaire du Comité régional du centre de la CNT. L’année suivante il participait au premier plenum national tenu en Espagne par la CNT légalisée. Militant du syndicat de la construction, il fut dans les années 1980 le correspondant en Espagne de l’hebdomadaire Cenit et de Radio Libertaire et participa à plusieurs meetings tant en Espagne qu’en France. Secrétaire de l’AIT de 1984 à 1988, il démissionna de ce poste après le congrès de Bordeaux (18ème congrès de l’AIT) pour des raisons de santé et après que son action ait été fortement critiquée par certains.

Fidel Gorron Canoyra qui avait en outre collaboré à plusieurs titres de la presse libertaire – dont Adarga, CNT, Cenit, Combat Syndicaliste, Espoir, Solidaridad Obrera, Tierra y Libertad - est décédé à Madrid le 19 février 1993.

Œuvres : - AIT, la internacional desconocida (conférence faite en novembre 1986 à Cologne, Allemagne) ; - La Crisis del sindicalismo (Ed. El Sembrador, 1985).


Dans la même rubrique

0 | 5

GONZALO RIOFRIO, Maria
le 21 octobre 2018
par Webmestre
GONZALVEZ PONS, Angel
le 2 janvier 2017
par R.D.
GONZALVO MORELLON, José
le 14 juin 2015
par R.D.
GORDO, Francisco
le 4 octobre 2014
par R.D.
GORRITI, Enrique
le 23 mai 2014
par R.D.