Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
SANCHEZ MONTES, Ernesto
Né à Barcelone en 1917 - Garçon de café - EC – UJA – CNT – Barcelone (Catalogne)
Article mis en ligne le 23 février 2013

par R.D.

Ernesto Sánchez Montes, militant de Estat Catala et de la CNT, avait été volontaire pendant la guerre civile et avait combattu dans le Bataillon Alpin.

Dès la fin de la guerre, il fut membre de l’Union des Jeunesses Antifascistes (UJA) première organisation de résistance fondée en février 1939 par des militants des Jeunesses Libertaires de Santa Coloma de Gramenet et de Sant Adriá de Besós (Barcelone) autour du militant Manuel Campeny Pueyo. Il était le seul, parmi les 21 membres de l’UJA âgés de 15 à 22 ans, à ne pas appartenir à la FIJL.

L’UJA a été démantelée en mai et juin 1939 où tous ses membres ont été arrêtés. Lors du Conseil de guerre permanent et spécial qui s’est tenu à Badalone le 2 janvier 1940, Ernesto Sánchez Montes fut condamné à la détention à perpétuité avec sept autres, tandis qu’étaient prononcées cinq peines de mort dont seule celle contre Manuel Campeny Pueyo sera exécutée.

Le 28 mars 1942 il fut transféré à la prison provinciale de Lérida et travailla à la reconstruction du village de Torres del Segre dans le cadre de la Direction Générale des Régions dévastées. Le 12 juin 1943 il fut envoyé au service militaire au détachement du génie de Sant Sadurni d’Anoia. En juillet 1944 sa peine fut ramenée à celle de 12 ans de détention et il fut remis en liberté provisoire.


Dans la même rubrique

0 | 5

SANCHEZ LORENZO, Juan
le 24 juillet 2014
par R.D.
SANCHEZ LOZANO, Juan
le 30 juin 2014
par R.D.
SANCHEZ MARTIN, Sinesio
le 7 février 2014
par R.D.
SANCHEZ MARTINEZ, Juan
le 20 janvier 2014
par R.D.
SANCHEZ OSLE, Pedro
le 24 février 2013
par R.D.