Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
DIAZ ACOSTA, Juan
Né à Estepona (Malaga) le 25 décembre 1917 - CNT – Malaga (Andalousie)
Article mis en ligne le 12 juillet 2013
Dernière modification le 15 juillet 2013

par R.D.
Juan Diaz Acosta

Orphelin de père à l’âge de un an, Juan Diaz Acosta avait été élevé par sa mère et ses grands-parents et avait dû commencer à travailler dès l’enfance. En 1934 il avait adhéré à la CNT de Estepona. Dès le début de la guerre civile, il fut mobilisé par les franquistes et envoyé sur le front de Brunete. A las Rozas il désertait et passait dans le camp républicain qui l’envoyait à Cartagène dans la Marine.

A la fin de la guerre il revenait à Estepona et fut interné dans un camp à Malaga où il échappa à la mort en déclarant qu’il avait été fait prisonnier par les Républicains. Traduit devant un conseil de guerre à Ceuta où fut découvert sa désertion de l’armée franquiste, il fut condamné à mort. Après quelques années, il fut envoyé dans un bataillon disciplinaire de travailleurs à Cartagène puis à Algeciras. Puiis la peine fut réduite en 12 ans de détention et enfin en 6 ans.

A la fin de sa peine , il s’installa à La Linea de la Concepcion où, pendant tout le franquisme, il dut vivre difficilement suite à ses antécédents politiques. Début 2000 il vivait toujours à La Linea.


Dans la même rubrique

0 | 5

DIAZ BERISTAIN, José Maria
le 27 mars 2016
par R.D.
DESCARREGA CASTELLVI, José
le 31 janvier 2016
par R.D.
DIAZ, Maria, Luisa
le 14 juillet 2014
par R.D.
DIAZ PALOMO, Julian « MALAMUERTE »
le 10 mars 2014
par R.D.
DIAZ MUNOZ, Telesforo
le 9 novembre 2013
par R.D.