Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
AZAÑEDO GRANDE, Eusebio "Angel GARCIA SIERRA"
MLE - CNT - Madrid (Nouvelle Castille)
Article mis en ligne le 17 janvier 2007
dernière modification le 11 décembre 2016

par R.D.
logo imprimer

A la fin de la guerre, Eusebio Azañedo Grande avait été interné au camp d’Albatera avant d’être transféré à Madrid pour y être jugé. En mai 1940 il s’évadait de la prison provinciale de Madrid.

Après l’arrestation de Manuel Amil Barciá en mai 1942, Eusebio Azañedo Grande devenait le secrétaire général provisoire du Comité national de la CNT qui comprenait également Julián Marcos (FIJL), Abraham Guillen et Angel Navarrette. Détenu en août 1943 il était remplacé par Manuel Amil qui venait d’être libéré et qui sera confirmé à ce poste par le plenum national tenu à Madrid le 13 mars 1944. Les 10-12 octobre 1944 Eusebio Azañedo Grande, qui s’était évadé en mars 1944 de la prison de Santa Rita, représentait le CN de la CNT lors du congrès tenu dans la zone du Casaio par la Fédération de Guerrilas Leon-Galice.

Eusebio Azañedo , qui utilisait la fausse identité de Angel Garcia Sierra, fit à nouveau partie du Comité national de la CNT formé en août 1947 et dont le secrétaire était Manuel Villar Mingo et dont faisaient partie Angel Morales Vázquez, Miguel Monllor, Antonio Bruguera López, Alfonso Bruno, Pedro González Calero et Felix Carrasquer Launed. En septembre 1947 il participait au plenum régional de la FL-CNT de Madrid. Il était arrêté avec l’ensemble du CN, à l’exception d’Antonio Bruguera, lors du plenum national tenu à Madrid le 15 novembre 1947.

Interné à Ocaña il participait le 8 mai 1948 à l’évasion de douze militants de la CNT dont Antonio Ejarque Pina, Francisco Romero Gabiz, Germán Horcajada Manzanares, Juan José Caba Pedraza, Francisco García Nieto, José Yañez García, Manuel Martínez Rodríguez et Pedro González Calero. Il a été repris comme tous les évadés à l’exception de Francisco Romero Gábiz et d’Antonio Ejarque Pina, et a été blessé à la colonne vertébrale lors de sa capture.

Remis en liberté conditionnelle, il passait en France en 1958.

Rentré en Espagne à la mort de Franco, il fut nommé en mars 1976 secrétaire du Comité régional CNT du Centre et fut, cette même année, l’un des organisateurs du meeting de San Sebastian de los Reyes. En 1979 Eusebio Azañedo Grande vivait à Madrid.

P.S. :

Sources : "La oposicion libertaria...", op. cit. // España Libre, n° ? (article d’Agapito) // A. Paz "El anarquismo contra...", op. cit. // M. Iñiguez, "Enciclopedia...", op. cit. // H. Heine "La oposicion...", op. cit.// J. Yañez "Evasion del penal de ocaña...", op. cit. // L.M. molina "El movimiento clandestino...", op. cit. // A. Tellez "Facerias...", op. cit. // C. Damiano "La resistencia libertaria...", op. cit. //


Dans la même rubrique

0 | 5

AUMEDES SORRIBES, Enriqueta
le 18 septembre 2018
par Webmestre
ATIENZA MARCO, Gregorio
le 21 mai 2017
par R.D.
ATIENZA MARCO, Candida
le 21 mai 2017
par R.D.
AZPIAZU DIEZ, Martin
le 11 décembre 2016
par R.D.
AZPEITIA, Progeso
le 11 décembre 2016
par R.D.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2