MARTIN DE LA HAZA, Manuel « NINO DE LA CANITA »

Né le 23 avril 1901 à Dos Hermanas (Séville) – assassiné le 31 juillet 1936 - Ouvrier agricole – CNT – Séville (Andalousie)
vendredi 15 novembre 2013
par  R.D.
popularité : 22%

JPEG - 12.9 ko
Manuel Martin de la Haza

Né dans une famille paysanne pauvre, Manuel Martin de la Haza avait peu fréquenté l’école et avait dû très tôt travailler aux champs pour aider sa famille. Très vite il avait adhéré à la CNT de Dos Hermanas (Séville). Le 22 octobre 1924 il avait épousé Augustina Arquellada Jiménez dontil aura un enfant. Après avoir travaillé comme journalier dans la plupart des exploitations locales, il obtint en janvier 1925 un poste d’ouvrier agricole aux fermes El Rosario et Berthendona.

Après la proclamation de la République en 1931, il fut nommé secrétaire du syndicat CNT des métiers divers de Dos Hermanas où étaient regroupés les ouvriers agricoles et les ouvriers des huileries. Au bout de 6 mois il fut remplacé à ce poste par Manuel Nuñez Claro.

Après le coup d’état franquiste, il fut arrêté par des phalangistes et des membres de la Guardia Civil le 30 juillet alors qu’il travaillait à la ferme El Rosario. Conduit au dépôt carcéral de Dos Hermanas, il en fut sorti à l’aube du 31 juillet pour être assassiné près de Los Palacios à Hijuela de Escoberos.


Sources : M. Iñiguez « Enciclopedia… », op. cit.//


Brèves

18 décembre 2016 - LA REPRESSION A HUESCA 1936-1945

Un nouveau livre de Raul Mateo Otal & Victor Pardo Lancina Todos los nombres. Víctimas y (...)

20 novembre 2014 - HOMMAGE AUX 545 FUSILLES A HUESCA

15 octobre 2014 - NOUVEAU LIVRE sur Manuel SABATE LLOPART

Josep CLARA "Manolet Sabaté, apparent de maqui " ( Ed. Rafael Dalmau, Batcelona, setembre 2014, (...)

8 juin 2014 - NOUVEAU LIVRE SUR LA GUERILLA DE CASTILLE - LA MANCHE

Aurellio Pretel Marin & Manuel Fernandez de Sevilla Martinez "Maquis y resistencia en la (...)

27 mai 2014 - POUR LA PETITE NIECE DE MARTIN ARNAL MUR

L’adresse de votre mail (lalyam@ ????) comporte une erreur, je ne puis vous répondre. RECONTACTEZ (...)