Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
DURAN MARTÍNEZ, Manuel « SEVILLANO PADRE »
PSOE - Groupe de Francisco OSUNA GALIOT « VIDRIO » & de Victoriano PADILLA AÍNA "ARAGONÉS" - Jaén (Andalousie) & Ciudad Real (Nouvelle Castille)
Article mis en ligne le 4 octobre 2007

par R.D.

Manuel Durán Martínez Sevillano Padre, résidant à Marmolejo (Jaén), avait été accusé après la guerre d’avoir participé à la mort de membres de la Guardia Civil à la Venta del Charco (Cordoba) lorsque ces derniers s’étaient échappé du Santuario de la Virgen de la Cabeza. Emprisonné à Jaén, il parvenait à s’évader le 20 août 1940 et gagnait la sierra où il se joignait au groupe de Francisco Osuna Galiot Vidrio formé d’évadés de Marmolejo (Jaén), basé dans la Sierra Morena et actif sur la province de Jaén et celle de Ciudad Real. En représailles une partie de sa famille sera déportée aux Canaries, mais ses fils Manuel Sevillano Hijo Mayor et Santiago Durán Carrasco Sevillano Hijo le rejoindront dans la Sierra en 1941 et 1942. Santiago sera le premier à être tué le 30 août 1944 à Andujar.

Début 1945 Manuel Durán Martínez était membre du groupe de Victoriano Padilla Aina Aragonés, actif aux limites de la province de Ciudad Real. Le 4 novembre 1948 Manuel Durán Martínez était arrêté à Lentejuela (Séville) où il se cachait. Le 13 novembre 1948 il était libéré provisoirement et servait de guide à un groupe anti guérilla qui, au Barranco de Valtravieso, district d’Andujar, surprenait des guérilleros dont son fils Manuel Durán Carrasco qui était blessé mais parvenait à s’échapper. Pris en chasse, ce dernier sera finalement capturé le 17 novembre et mourra de maladie à la prison de Cadix à une date indéterminée.


Dans la même rubrique

0 | 5

DURAN CINTAS, Rafael
le 30 janvier 2014
par R.D.
DURAN GARCIA, José
le 4 décembre 2013
par R.D.
DURAN, Francisco
le 6 septembre 2013
par R.D.
DURAN, Antonio « MURCIANO »
le 7 août 2013
par R.D.
DUENAS LOPEZ « COLLARES »
le 14 juillet 2013
par R.D.