Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
GARCIA CORNELLA, Anastasi “TAXI”
Né en 1917 à Salt – mort en 1988 - PSUC - Reconquista de España – France – Huesca (Aragon) – Barcelone (Catalogne)
Article mis en ligne le 3 juin 2014
Dernière modification le 4 janvier 2017

par R.D.

Anastasio Garcia Cornella Taxi faisait partie dans la 468ème Brigade de guérilleros espagnols du parc automobile où il était chauffeur et qui était dirigé par Fernando Feliu Mir. Le 14 octobre 1944, dans le cadre de l’opération Reconquista de España, il avait pénétré au Val d’Aran.

Le 27 octobre et après divers accrochages, la Brigade, dans la zone de Siscar (Lérida) se divisa en 3 groupes ; Anastasi Garcia Cornellaz fit alors partie du 3ème groupe commandé par Fidel Puerto Burgos Ramon el Catalan, Ricardo Escrich Gonzalvo, Manuel Beltran Salvador, accompagnés de Aquilino Baselga Catalan, Florian Molano Mazaga Pinares, Josep Estartus Puertolas et Pedro Borrell Claramunt. Ce groupe établissait alors sa base au Mas del Maestret. Le 31 octobre il accompagna Manuel Beltran Salvador jusqu’aux abords de Segarres Altes et de Pilza pour y acheter de la nourriture et y laisser de la propagande.

Début novembre le groupe se dirigea vers Calladrons. Suite à d’autres accrochages à la mi-novembre où plusieurs guérilleros furent tués ou captures don’t Fidel Puerto et Ricardo Escrich, les survivants avaient dû se disperser. Anastasi Garcia Cornella, considéré comme disparu, parvenait avec plusieurs autres compagnons – dont Luis Teres Nusas, Manuel Chico Silva Chispita, Manuel Beltran et Eleuterio del Hoyo Rodriguez - à rejoindre le poste de commandement du groupe dans un bois entre Montgai et Llitiria où il fut alors nommé sergent. Le 16 novembre une vingtaine de survivants de la Brigade dont Anastasi Garcia Cornella décidaient de repasser en France par le col de Salau et où ils arrivèrent début décembre après une marche difficile.

Par la suite Anastasi Garcia Cornella retopurna en Catalogne où il fut capture en 1947 lors du démantèlement de l’Agrupacion guerrilera de Cataluña et du PSUC. Il fut notamment accusé d’avoir repeunt pour le vendre un véhicule ayant servi à une attaque menée par l’Agrupacion. Le 20 novembre 1947 à la prison Modelo de Barcelone, il fit partie des 36 prisonniers qui furent mis au cachot pour avoir refuse de crier le nom de Franco, lors d’un rassemblement dans la cour.

Il fit partie du groupe de 80 militants communistes et de l’Agrupacion traduits devant un conseil de guerre tenu à Barcelone les 13-14 octobre 1948 et où il fut condamné à la peine de 4 ans de prison. Ul bénéficia le 13 janvier 1950 d’une libération conditionnelle (grâce de l’année sainte).

A ce même conseil avaient été condamnés à mort 14 des accusés, dont quatre – Angel Carrero Sancho, Numen Mestre Ferrando, Pedro Valverde Fuentes et Joaquin Puig Pidemunt – furent fusillés le 17 février 1949 au camp de la Bota.

Anastasi Garcia Cornella est décédé à Girone en 1988.


Dans la même rubrique

0 | 5

GARCIA CABALLERO, Narciso
le 6 mars 2016
par R.D.
GARCIA DE LA CHICA,Nicolas
le 31 janvier 2016
par R.D.
GARCIA BALLESTEROS, Fernando
le 8 juillet 2014
par R.D.
GARCIA CASTELLANO, Justo
le 16 juin 2014
par R.D.
GARCIA BRAVO, Apolonio
le 1er février 2014
par R.D.