Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
Née le 12 décembre 1913 à Villafranca del Cid (Castellon) - morte le 8 mai 2006
ESCUDER VICENTE, Matilde "Mati"
Institutrice - MLE - CNT - Barcelone (Catalogne) - Thil (Haute-Garonne)
Article mis en ligne le 25 octobre 2007
Dernière modification le 13 septembre 2014

par R.D.
Matilde Escuder (Photo. de S. Moro)

Matilde Escuder Vicente avait obtenu le diplôme d’institutrice le 24 juillet 1934 à Valence et avait été nommée dans une école d’Ibiza à Salinas où très vite elle se heurta aux méthodes directives de l’instituteur local. Adepte de la pédagogie de Francisco Ferrer, elle partait au bout de huit jours pour Barcelone où elle intégrait l’école rationaliste dirigée par José Berruezo avec le soutien de l’Ateneo de Cultura Social de San Adrian de Besos. Son travail intelligent avec les petits, contribuera, selon Berruezo, au développement de cette école. C’est à la même époque qu’elle visita également l’école rationnaliste de la rue Vallespir qui était tenue par les frères Carrasquer dont les méthodes d’éducation la séduisirent.

En juillet 1936 elle partait comme volontaire dans la Colonne Durruti où elle allait s’occuper de l’intendance avec son compagnon Enrique Ferrero qui y était délégué à la culture. Elle participait alors au mouvement colectiviste en Aragon. Lors de l’offensive stalinienne en 1937 contre les collectivités, elle s’était enfuie jusqu’à Jativa avec sa petite fille Etna à peine âgée de quinze jours et perdait le contact avec son compagnon (ce dernier sera capturé par les franquistes et fusillé à la prison de Torrente). A la fin de la guerre Matilde était emprisonnée à Valence où, racontait-elle, "lors des éxécutions qui avaient lieu tous les trois jours, on permettait aux familles pouvant payer 100 pesetas (une somme importante à l’époque), d’assiter à l’éxécution et d’emporter le corps pour l’enterrer, tandis que les autres étaient envoyés à la fosse commune".

En 1944 Matilde vivait à Barcelone avec sa fille Etna, sa soeur Gudula et le bébé de cette dernière. Elle travaillait alors dans la confection. Ayant appris queFelix Carrasquer, dont les méthodes pédagogiques l’avaient tant impressionnées, se trouvait à Barcelone, elle le contactait lors d’un plenum clandestin tenu à la Casa Cambo et devenait sa compagne. Tous deux participaient alors activement à la clandestinité et, après avoir été arrêtés fin 1946, étaient détenus pour quelques mois. Avec une petite table de composition, le couple éditait alors des tracts et un bulletin du syndicat du métal. Après que Felix ait été envoyé à Madrid pour participer à un nouveau Comité national de la CNT dont le secrétaire était Manuel Villar et avec lequel il fut arrêté en novembre 1947, Matilde fut une nouvelle fois arrêtée suite à la chute du CN et condamnée début 1949 à six ans de prison tandis que son compagnon était condamné à une peine de vingt cinq ans. Elle fut emprisonnée à Las Ventas.
A la libération de son compagnon en 1959, le couple passait en France et s’installait à Thil (Haute-Garonne) dans une petite ferme où tous deux, à l’image de l’Ecole de militants créée par Felix pendant la guerre à Monzon (Aragon), fondèrent un centre de formation.

En 1971, après avoir laissé la ferme à Etna et à son compagnon, le couple rentrait à Barcelone où leur maison du Tibidabo allait devenir un lieu de rencontre et de formation pour toute une nouvelle génération s’ouvrant aux idées libertaires.

Matilde Escuder Vicente est décédée à Thil le 8 mai 2006.


Dans la même rubrique

0 | 5

ESCARP FLORENZA, Claudio
le 29 janvier 2017
par R.D.
ESCANERO BAILO, Julio
le 12 juillet 2015
par R.D.
ESPINET BURRUNAT, Jordi
le 20 avril 2015
par R.D.
ESCOTER BOQUE, Joan
le 13 mars 2015
par R.D.
ESCRI (?) , Juan
le 25 janvier 2015
par R.D.