Bandeau
Los de la sierra 1936-1975
Dictionnaire des guerilleros et résistants antifranquistes

Le dictionnaire des guérilleros et résistants antifranquistes, tente de répertorier les hommes et femmes de toutes tendances (anarchistes, communistes, socialistes, sans parti) ayant participé pendant près de quarante ans, (1936-1975) souvent au prix de leurs vies ou de longues années de prison et souvent dans une indifférence générale, à la lutte contre la dictature franquiste. Ce travail a été commencé il y a plus de vingt ans par l’historien libertaire Antonio Tellez Sola (1921-2005) en collaboration avec Rolf Dupuy du [*Centre International de Recherches sur l’Anarchisme*] (CIRA).

ESTRELLA BARROSO, Juan « PETACA » ; « CHARAVASCA » ; « AMANCIO »
Né à Bohanal de Ibor (Caceres) - Groupe de Timoteo RODRIGUEZ MORENO « JABATO », de Joaquin VENTAS CINTAS « CHAQUETALARGA » & d’ Antonio LEÓN VILLA "CALANDRIO" - Caceres (Estrémadure) & Ciudad Real (Nouvelle-Castille)
Article mis en ligne le 8 novembre 2007
dernière modification le 10 novembre 2023

par R.D.

C’est le 13 janvier 1944 que, par crainte d’être arrêté, Juan Estrella Barroso Petaca s’était enfui de la ferme "El Planchon" de Valdelacasa de Tajo (Caceres) et avait gagné la sierra où il allait appartenir à divers groupes de guérilla. Il était pendant toute l’année 1944 avec Timoteo Rodríguez Moreno Jabato. Début 1945 il appartenait, semble-t-il au groupe de Francisco Exposito Prieto Gafas. Il a été ensuite quatre mois avec Francisco Blas Romero Soria puis quatre années avec Joaquin Ventas Cintas Chaquetalarga ; en novembre 1945 s’intègrait à l’organisation de Pedro Díaz Monje El Francés dans le groupe d’Antonio León Villa Calandrio avec Agustin Bonilla Bravo Rebolledo, Diego Montealegre Paredes Soli et Fernando Rodríguez Canales Cantador. Le groupe, qui appartenait alors à l’Agrupacion de Extremadura réorganisée par Julio Navas Alonso Fabian, réalisait sa première action le 3 janvier 1947 sur le district de Navezuelas, puis se déplaçait en mai 1947 dans la province de Ciudad Real où il s’intégrait à la 21è Division de Francisco Expósito Prieto Gafas et agiront avec le groupe de Francisco Osuna Galiot Vidrio puis avec celui de Manuel Martínez Bueno Trapichea.

Fin mai 1948 Juan Estrella Barroso Petaca regagnait Caceres sans doute dans l’intention de se rendre. Il se cachait un bon bout de temps, puis après avoir tenté de passer en France se rendait le 6 décembre 1948 à la Guardia Civil de Bohanal de Ibor (Caceres) après semble-t-il avoir négocié les conditions de sa reddition. Le colonel Eugenio Limia Pérez le faisait rejoindre le groupe antiguérilla de Carmelo Mansilla. Peu de temps après Juan Estrella Barroso entrait en contact avec ses anciens compagnons et leur fixait un rendez vous le 18 janvier 1949 à la ferme Las Fuentes, district de Viso del Marqués (Ciudad Real). Le jour dit, la Guardia Civil, prévenue par Petaca, y abattait Antonio León Villa Calandrio et Manuel Hernández Vilches Los Mozos tandis que parvenaient à s’enfuir Manuel Martinez Bueno Trapichea et José Vargas Romero Herrero qui, méfiants, étaient restés à l’écart. Cette collaboration lui vaudra une récompense de 7000 pesetas.

Ayant cessé d’être utile, Juan Estrella Barroso a été traduit devant un conseil de guerre le 15 juin 1951 à Ocaña et a été condamné à vingt ans et un jour et à une amende de 687.486 pesetas pour les actions auxquelles il avait participé dans la province de Caceres.


Dans la même rubrique

ESTEBAN, Eulalio
le 12 mai 2024
par R.D.
ESTALLO GRACIA, José Maria
le 14 août 2016
par R.D.
ESTIRADO PRIOR, Antonio
le 31 janvier 2016
par R.D.
ESTARTUS PUERTOLAS, Josep
le 3 juin 2014
par R.D.
ESTABLIET CASCOBELO, Juan, José
le 9 février 2014
par R.D.