Bandeau
Los de la sierra 1936-1975
Dictionnaire des guerilleros et résistants antifranquistes

Le dictionnaire des guérilleros et résistants antifranquistes, tente de répertorier les hommes et femmes de toutes tendances (anarchistes, communistes, socialistes, sans parti) ayant participé pendant près de quarante ans, (1936-1975) souvent au prix de leurs vies ou de longues années de prison et souvent dans une indifférence générale, à la lutte contre la dictature franquiste. Ce travail a été commencé il y a plus de vingt ans par l’historien libertaire Antonio Tellez Sola (1921-2005) en collaboration avec Rolf Dupuy du [*Centre International de Recherches sur l’Anarchisme*] (CIRA).

U

Les derniers articles

UNCETA, Ignacio
Publié le 10 octobre 2014
par R.D.

Militant nationaliste basque, Ignacio Unceta avait été condamné à 12 ans de prison. Au printemps 1948, il parvenait à s’évader de la prison Loyola et à passer en France.

URRESTARAZU, E.
Publié le 28 mai 2014
par R.D.

E. Urrestarazu avait été traduit devant un conseil de guerre tenu à Madrid le 29 octobre 1961 contre 24 jeunes militants basques – dont I. Larramendi, E. Ferran, M. Laspiur, E. Albizu, I. Balerdi et E. Arrieta - et avait été condamné à 7 ans de prison. Tous avaient été maltraités et torturés au (…)

USABIAGA, Miguel Angel
Publié le 23 mars 2014
par R.D.

Suite au déploiement d’un drapeau basque le jour de l’Aberri Eguna à Zarauz (Guipuzcoa), la Guardia Civil avait arrêté au printemps 1964 les jeunes Miguel Angel Usabiaga (16 ans), Josefa Zubiaurre (20 ans), Daniel Iruretagoyena (16 ans), Juan Maria Arrizabalaga (18 ans) et Fermin Elola. Tous (…)

UNGRIA GONZALEZ, Domingo
Publié le 18 décembre 2013
par R.D.

Domingo Ungria Gonzalez était à l’automne 1936 le responsable de la Brigade spéciale Ungria, une unité de guérilleros du front d’Andalousie chargée des opérations derrière les lignes franquistes, dont fut notamment membre Antonio Gan Vargas Cubano. Au printemps 1937 sa brigade devint la 3ème (…)

URIBARRI, Juan, José
Publié le 17 décembre 2013
par R.D.

Juan José Uribarri était au milieu des années 1940 l’un des responsables au Pays basque des passages et évacuations entre l’Espagne et la France de militants et groupes de guérilleros.