Bandeau
Los de la sierra 1936-1975
Dictionnaire des guerilleros et résistants antifranquistes

Le dictionnaire des guérilleros et résistants antifranquistes, tente de répertorier les hommes et femmes de toutes tendances (anarchistes, communistes, socialistes, sans parti) ayant participé pendant près de quarante ans, (1936-1975) souvent au prix de leurs vies ou de longues années de prison et souvent dans une indifférence générale, à la lutte contre la dictature franquiste. Ce travail a été commencé il y a plus de vingt ans par l’historien libertaire Antonio Tellez Sola (1921-2005) en collaboration avec Rolf Dupuy du [*Centre International de Recherches sur l’Anarchisme*] (CIRA).

R

Les derniers articles

ROSINACH, Joseph
Publié le 24 mars 2024
par R.D.

Josep Rosinach avait vécu essentiellement à Juneda (Lerida)puis à partir du début des années 1930 à Barclone. Pendant la guerre il avait combattu à Madrid, à Lerida - où son escouade dans un tunnel reliant à un monastère, il avait découvert des cadavres de nouveaux nés – et sur le front (…)

REINOSA, Francisco
Publié le 12 février 2023
par R.D.

FRancisco Reinosa avait été l’un des 11 militants socialistes (voir Rafael Gonzalez Gil) traduits devant un conseil de guerre tenu à Ocaña et contre lequel le rocureur avait requis une peine de 30 ans de prison.

RUIZ OLIVA, Vicente
Publié le 21 janvier 2023
par R.D.

Vicente Ruiz Oliva était un militant de la Fédération nationale des industries ferroviaires (FNIF) de la CNT d’Andalousie. Arrêté à la fin de la guerre i fut emprisonné et contractait une maladie dont il devait décéder à Malaga vers l’été 1950.

Ses deux fils étaient réfugiés en Afrique du Nord.

RASO, Manuel
Publié le 16 janvier 2023
par R.D.

Au début de l’été 1950 le militant socialiste Manuel Raso avait été arrêté à Sestao avec Julian Gonzalez pour avoir distribué des tracts antifranquistes. Il avait ensuite été hospitalisé à Basurto pour commotion cérébrale suite aux coups reçus au commissariat.

REVERTER PEDRO, Antonio
Publié le 10 janvier 2023
par R.D.

Antonio Reverter Pedro avait été arrêté à Barcelone début 1950 avec Antonio Soriano Ruiz et Mariano Pelaez Garcia tous accusés d’activités antifranquistes.