Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
Né en 1911 à Valcabado (Zamora) - fusillé le 31 octobre 1945
ESTEBAN GONZÁLEZ, Dalmacio « CEREZO GÓMEZ » ; « VICENTE »
PCE - Madrid (Nouvelle Castille)
Article mis en ligne le 8 novembre 2007
Dernière modification le 6 mai 2009

par R.D.

Lors du soulèvement franquiste de juillet 1936 Dalmacio Esteban González avait fuit son village et était passé au Portugal. Il avait rejoint ensuite la zone républicaine par Badajoz et s’était enrôle dans le Bataillon communiste "José Díaz".

Exilé en France après la chute de la Catalogne, il y a participé pendant l’occupation à la lutte contre les nazis dans les rangs des guérilleros espagnols de l’Union Nationale Espagnole (UNE) dirigée par le parti communiste. En novembre 1944, avec quatre autres guérilleros, Dalmacio Esteban González Cerezo Gómez était passé en Espagne par l’Andorre et avait gagné Madrid où José Vitini Florez, qui l’avait connu à la Brigade de Pau (Basses-Pyrénées) pendant la résistance, l’avait nommé responsable d’un groupe de guérilla urbaine appelé Cazadores de Ciudad. Le 15 février 1945, il posait une bombe au siège du Vice secrétariat à l’Education populaire situé dans la rue Montesquiza. Dix jours plus tard il participait à l’attaque du local de la Phalange Espagnole Traditionnaliste et de la JONS du quartier de Cuatro Caminos au cours de laquelle deux phalangistes étaient tués. A cette dernière action avait collaboré activement Mercedes Gómez Otero Merche. Il participait ensuite à un attentat à la bombe contre le siège du quotidien Informaciones, à la suite duquel il devenait l’adjoint de José Vitini avec qui il participait à l’attaque du magasin de bois de la rue General Ricardos. Dalmacio Esteban González Cerezo Gómez a été arrêté avec tous les membres du groupe suite à la capture en avril 1945 de José Vitini.

Traduit devant un Conseil de guerre qui a jugé les guérilleros en deux groupes distincts, Dalmacio Esteban a été condamné à mort avec Pantaleon Fernando Fernández, Hilario Pérez Roca et Mercedes Gómez Otero. Dans l’autre groupe ont été condamnés à mort entre autres José Vitini Florez, Julio Nava et Julio Rodriguez. Damacio Esteban González et Pantaleon Fernando Fernández Nando ont été fusillés le 31 octobre 1945.


Dans la même rubrique