Bandeau
Los de la sierra 1936-1975
Dictionnaire des guerilleros et résistants antifranquistes

Le dictionnaire des guérilleros et résistants antifranquistes, tente de répertorier les hommes et femmes de toutes tendances (anarchistes, communistes, socialistes, sans parti) ayant participé pendant près de quarante ans, (1936-1975) souvent au prix de leurs vies ou de longues années de prison et souvent dans une indifférence générale, à la lutte contre la dictature franquiste. Ce travail a été commencé il y a plus de vingt ans par l’historien libertaire Antonio Tellez Sola (1921-2005) en collaboration avec Rolf Dupuy du [*Centre International de Recherches sur l’Anarchisme*] (CIRA).

mort en 195 ?
ESCAURIAZA (ou ESKAURIAZA), Jesus
CNT - Lamiaco (Euskadi) - Mexique - Bayonne (Pyrénées Atlantiques)
Article mis en ligne le 19 octobre 2007
dernière modification le 10 novembre 2023

par R.D.

Responsable de la CNT de Lamiaco pendant la République, Jesus Escauriaza avait été arrêté suite à la révolution asturienne d’octobre 1934. Emprisonné à bord d’un bateau prison il y avait été torturé.
En juillet 1936 il participait aux combats à Bilbao, Algorta et Las Arenas et se faisait remarquer dans la chasse qu’il faisait contre les éléments de la cinquième colonne. Sur le front basque et asturien il a été responsable du Bataillon Malatesta (1936-1937) puis membre du SIM (Service d’investigation Militaire).

Exilé au Mexique après la guerre il a été le 14 décembre 1943 l’un des signataires avec José Maria Aristegui Laspiur au nom de la CNT basque, d’un accord dénonçant la Junye Espagnole de Libération (JEL) et la monarchie.

En 1946, revenu en France, il s’installait à Bayonne comme délégué mexicain au Comité de relations de la CNT de tendance collaborationiste et participait au plenum de la CNT du nord en juin 1946. Il était ensuite le délégué du Sub Comité National de la CNT à la frontière basque et membre de la section de coordination chargée des opérations clandestines. En avril 1947 il était déchu de son poste pour ne pas faire le maximum au profit de l’intérieur et en juin il était exclu de la FL de Bayonne. Reparti à Mexico, Jesus Escauriaza y décèdait peu après d’un cancer.


Dans la même rubrique