Bandeau
Los de la sierra 1936-1975
Dictionnaire des guerilleros et résistants antifranquistes

Le dictionnaire des guérilleros et résistants antifranquistes, tente de répertorier les hommes et femmes de toutes tendances (anarchistes, communistes, socialistes, sans parti) ayant participé pendant près de quarante ans, (1936-1975) souvent au prix de leurs vies ou de longues années de prison et souvent dans une indifférence générale, à la lutte contre la dictature franquiste. Ce travail a été commencé il y a plus de vingt ans par l’historien libertaire Antonio Tellez Sola (1921-2005) en collaboration avec Rolf Dupuy du [*Centre International de Recherches sur l’Anarchisme*] (CIRA).

Né le 17 avril 1914 à La Plata (Argentine) - mort le 14 février 1979
COUTO BARBA, Ramon « QUINTIN »
Herrera del Duque (Estremadure) - Navarre - Mauleon (Pyrénées Atlantiques)
Article mis en ligne le 22 janvier 2007
dernière modification le 10 novembre 2023

par R.D.

Né en Argentine d’un père galicien et d’une mère originaire d’Estremadure, Ramon Couto Barba était revenu, encore enfant, en Espagne où il allait vivre d’abord à Fuenlabrada de los Montes (1920) d’où était originaire sa mère, puis à Talarrubias et enfin à Herrera del Duque (Badajoz). Il passa en France avec sa femme par le col du Perthus dans les premiers mois de 1939.

Á l’automne 1944, lors de l’opération Reconquista de España, Ramon Couto Barba Quintin commandait la 522° Brigade qui, forte de 200 guérilleros, entrait en Espagne le 19 octobre par El Roncal avec pour objectif la zone aragonaise du Maestrazgo. Le 24 elle était durement accrochée par les forces franquistes et se dispersait en petits groupes dont la plupart parvenaient à regagner la France. Le responsable politique de la brigade était le militant communiste Josep Teixidor Madera. Fait prisonnier, Ramon Couto Barba fut condamné à Pampelune à 30 ans de prison. Il fut tour à tour emprisonné à Pampelune, Burgos et San Miguel de los Reyes. Remis en liberté provisoire en septembre 1958, après avoir purgé 14 années de détention, il passa ensuite en France.

Ramon Couto Barba a par la suite vécu à Mauléon-Licharre avec son épouse originaire de Albalate del Arzobispo (Aragon). Il y est décédé le 14 février 1979.


Dans la même rubrique

CORTES LINARES, Emmanuel
le 24 avril 2024
par R.D.
CORTES EXPOSITO, Manuel
le 19 septembre 2015
par R.D.
CORTES MOLINA, Antonio
le 9 novembre 2014
par R.D.
COZAR RODRIGUEZ, Ramon
le 30 juin 2014
par R.D.
CORTES, Manuel
le 21 octobre 2013
par R.D.