Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
OSUNA GALIOT, Francisco « VIDRIO » ; « NICOLAS » ; « PISTOLAS »
Né à La Carlota (Cordoba) – tué le 13 mai 1951 - PSOE – UGT – Groupe de Francisco OSUNA GALIOT « VIDRIO » - Jaén (Andalousie) – Ciudad Real (Nouvelle Castille)
Article mis en ligne le 19 mai 2012

par R.D.

Le militant socialiste Francisco Osuna Galiot Vidrio avait été arrêté à la fin de la guerre civile. Jugé et libéré faute de preuves, il était retourné à Marmolejo (Jaén) où il fut aussitôt battu et torturé par la Guardia Civil. Pour échapper à une incessante persécution et aux interogatoires dont il était l’objet, il gagnait rapidement la Sierra où il allait former un groupe formé esentiellement de fugitifs de Marmoleno et appelé « grupo de Marmolejo. Ce groupe comprenait notamment Jacinto Medina Lozano Periquito el de la Concha, Cristobal Egea Cazorla Egea, Manuel Duran Carrasco Sevillano, Manuel Duran Martinez Sevillano Hijo major et Matias Cortecero Gomez Cucon.

Au cours de l’année 1940, le groupe, outre une bonne expérience de la chasse lui permettant de survivre sur le terain, avait commis plusieurs attaques de ferme pour assurer son réapprovisionnement. Le groupe recevait le renfort de nouveaux membres dont Benito Escribano Bueno et Francisco Cordoba Ucles évadés du camp de concentration de Dos Hermanas (Séville). Après avoir subi le 28 mai 1941 sa première perte –Francisco Cordoba Ucles – le groupe s’était replié dans la Sierra Morena.

Fin avril 1942 il réapparaissait sur la commune de Solana del Pino (Ciudad Real) et en mai recevait de nouveaux renforts dont Santiago Duran Carrasco Sevillano Hijo menor âgé de 18 ans et second fils de Manuel Duran Carrasco, Manuel Martinez Bueno Trapichea, Baldomero Arevalo Garcia Buengusto, puis, en juillet les communistes Juan Cachinera Montoro Obispo et José Cachinero Cerrinegro.

En mai 1943 le groupe se divisait en deux unités : l’une commandée par Francisco Exposito Prieto Gafas et l’autre par Francisco Osuna Galiot qui restait dans la province de Ciudad Real où il allait commettre diverses attaques sur les communes de Fuencaliente, Brazatortas et San Lorenzo de Calatrava tout en menant des incursions dans la province de Jaén sur les communes de Marmolejo, Andujar et La Carolina.

En janvier 1945 les militants communistes Victor Padilla Aina Aragones et Francisco Exposito Prieto Gafas parvenaient à convaincre le groupe de rejoindre la 2ème Agrupacion de Guerrillas del Centro, et ce malgré les réticences des militants socialistes Francisco Osuna Galiot, Juan Hernandez Barazas Mateo et Antonio Martinez Camara Manquillo de Fuesanta. Lors de l’intégratioon, Francisco Osuna Galiot fut nommé commandant de la 2ème guérilla de la 21ème Division. Cette 2ème guérilla comprenait Victor Padilla Aina, Antonio Martinez Camara, Juan Hernandez Barazas Juanito el Matero, Manuel Martinez Bueno Rosendo, Manuel Gomez Oliveira Portugues et Jacinto Medina Lozano Periquito de la Concha.

Francisco Osuna Galiot a été tué le 13 mai 1951 avec Vicente Gomez Diaz El Quina, dans la gorge de Valquemada, commune d’Andujar, où les deux hommes s’étaient réfugiés depuis plusieurs mois. Ils étaient les deux ferniers guérilleros de la province de Jaén.


Dans la même rubrique

0 | 5

ORUS ORTIN, Agustin
le 18 août 2016
par R.D.
OTAL, Eugenio
le 14 juin 2015
par R.D.
OTAMENDI
le 13 septembre 2014
par R.D.
OSCARIZ, Timoteo
le 8 juillet 2014
par R.D.
ORTIZ RAMOS, Tomas « El BLANCO »
le 8 juin 2014
par R.D.