Bandeau
Los de la sierra 1936-1975
Dictionnaire des guerilleros et résistants antifranquistes

Le dictionnaire des guérilleros et résistants antifranquistes, tente de répertorier les hommes et femmes de toutes tendances (anarchistes, communistes, socialistes, sans parti) ayant participé pendant près de quarante ans, (1936-1975) souvent au prix de leurs vies ou de longues années de prison et souvent dans une indifférence générale, à la lutte contre la dictature franquiste. Ce travail a été commencé il y a plus de vingt ans par l’historien libertaire Antonio Tellez Sola (1921-2005) en collaboration avec Rolf Dupuy du [*Centre International de Recherches sur l’Anarchisme*] (CIRA).

GIMENO, Manuel
Né à Mazaleon (Teruel) vers 1917 – mort le 9 novembre 1987 - MLE – CNT – Teruel (Aragon) – Tarascon (Ariège)
Article mis en ligne le 20 novembre 2016

par R.D.

Dès le début du coup d’état franquiste de juillet 1936, Manuel Gimeno s’était mis au service du Comité révolutionnaire de Mazaleon, puis, à la fin de l’année était allé à Barcelone pour travailler aux ateliers collectivisés de l’usine Hispano Suiza qui construisaient des camions pour le front.. Il fut ensuite mobilisé (sans doute en 1938) et envoyé sur le front de Teruel où il fut blesse et fait prisonnier. Hospitalisé à Valladolid, il fut ensuite envoyé dans l’immédiate après guerre dans un bataillon de travailleurs à Barcelone. Suite à une dénonciation, il fut emprisonné à la Modelo de Barcelone puis à la prison d’Alcaniz (Teruel) avant d’être remis n liberté surveillée. Il regagna alors Mazaleon où, au bout de 14 mois il fut de nouveau arrêté et emprisonné à Alcaniz puis à Saragosse. Traduit devant un conseil de guerre tenu à Saragosse, il fut condamné à mort, puis la peine fut commuée pour celle de 30ans de detention et il fut interné à Valence.

Remis en liberté conditionnelle vers le milieu des années 1940, avec interdiction de retourner dans son village natal, il parvint à passer en France clandestinement en 1948. IL s’installa alors à Tarascon sur Ariège où il milita à la FL-CNT jusqu’à son décès surveniu à Montpellier le 9 novembre 1987. Il était également membre de la Comarcale CNtTde Valderrobres en exil.


Dans la même rubrique

GIMENEZ, Miguel
le 22 avril 2018
par Webmestre
GIMENEZ FERRER, Roberto
le 29 mai 2016
par R.D.
GIMENEZ CASADO, Diego
le 13 mai 2015
par R.D.
GIRON, Cayetano
le 13 février 2015
par R.D.
GIRON GARCIA, Aurelio
le 8 décembre 2014
par R.D.