Bandeau
Los de la sierra 1936-1975
Dictionnaire des guerilleros et résistants antifranquistes

Le dictionnaire des guérilleros et résistants antifranquistes, tente de répertorier les hommes et femmes de toutes tendances (anarchistes, communistes, socialistes, sans parti) ayant participé pendant près de quarante ans, (1936-1975) souvent au prix de leurs vies ou de longues années de prison et souvent dans une indifférence générale, à la lutte contre la dictature franquiste. Ce travail a été commencé il y a plus de vingt ans par l’historien libertaire Antonio Tellez Sola (1921-2005) en collaboration avec Rolf Dupuy du [*Centre International de Recherches sur l’Anarchisme*] (CIRA).

TORNER, José
Né vers 1911 à Alcolea de Cinca (Huesca) – mort le 5 octobre 2001 - FIJL – CNT – Huesca (Aragon) – Paris – Pyrénées-Orientales
Article mis en ligne le 20 avril 2013
dernière modification le 22 mai 2024

par R.D.

Militant des Jeunesses libertaires (FIJL) et de la CNT d’Alcolea de Cinca (Huesca), José Torner avait participé à la collectivité agricole locale puis avait combattu dans la 127e Brigade Mixte (Colonne Roja y Negra). Fait prisonnier à al fin de la guerre à Alicante, il fut interné au camp d’Albatera puis aux prisons de Barbastro, Huesca et Saragosse. Traduit devant un conseil de guerre, il fut condamné à mort et resta 3 ans à la prison de Saragosse avant que la peine soit commuée. Il fut ensuite envoyé dans un bataillon de travailleurs forcés au barrage de Revenga dont il parvint à s’évader avec un autre compagnon. Après avoir gagné Madrid, puis Barcelone, il parvint à passer en France où il continua de militer à la FL-CNT de Paris, puis dans les Pyrénées-Orientales.

José Torner est décédé à le Soler (Pyrénées-Orientales) le 5 octobre 2001.


Dans la même rubrique