Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
TERRON ABAD, César
Né à Fabero del Bierzo (Leon) en 1915 - tué le 21 juillet 1940 - Mineur – MLE – CNT - Groupe de César TERRÓN ABAD - Leon
Article mis en ligne le 17 avril 2013

par R.D.
Cesar Terron Abad

Militant du Syndicat unique minier (SUM) de la CNT César Terrón Abad était avant la guerre civile le trésorier de la CNT de Fabero dont le responsable était Vicente Aparicio. Il avait été emprisonné suite à sa participation à l’insurrection de décembre 1933 où la CNT, syndicat majoritaire, avait proclamé le communisme libertaire après avoir brulé les registres de propriété et pris d’assaut la caserne de la Guardia Civil de Vega de Espinareda.

Le 19 juillet 1936 il fit partie avec son frère Eloy du Comité de défense organisé à Villafranca del Bierzo. Pendant la guerre il a été capitaine à la compagnie de mitrailleuses (124 hommes dont 63 du Leon) du Bataillon 210 commandé par Higinio Carrocera.

Après la chute du front asturien, il retourna dans la zone de Fabero avec 37 hommes et forma un groupe qui avait pour base la Sierra de Ancares et dont faisaient partie entre autres Eusebio García García, Ramiro Pérez Granja, Antonio Vega Guerrero Rizoso, Luis, José Vázquez Ubaldo et Florentino Picó El Maestro.

Le groupe exécutera le 30 août 1938, Juan Alvarez García, curé de Fresnedo qui avait été l’instigateur le 2 septembre 1936 de l’assassinat par les phalangistes à Montearenas, de l’instituteur Manuel Pérez Abad, oncle de César Terrón. A partir de ce moment le groupe allait être pourchassé et plusieurs agents de liaison et points d’appui allaient être détruits par les battues incessantes des forces de répression.

Le groupe fut localisé par une patrouille mixte près de Villar de Otero le 21 juillet 1940 et César Terrón Abad fut tué tandis que les autres membres du groupe parvenaient à s’enfuir. C’est Florentino Picó El Maestro qui prit alors la direction du groupe. On trouvera sur le cadavre de César Terrón des notes qui permettront de reconstituer la vie du groupe et même d’expulser un membre de la Guardia Civil qui à l’occasion d’une rencontre avec Terrón n’aurait pas tiré.

Après la mort le 18 février 1941 de Florentino Picó El Maestro, les survivants du groupe rejoindront la guérilla du cénétiste Serafin Fernández Ramón El Santeiro.


Dans la même rubrique

0 | 5

TEROL AUMEDES, Rosa
le 18 septembre 2018
par Webmestre
TEULIERE, Germain
le 17 juillet 2016
par R.D.
TERES NUSAS, Luis
le 13 mars 2015
par R.D.
TEYSSIERE GOMEZ, José
le 27 septembre 2013
par R.D.
« TITO, El »
le 18 avril 2013
par R.D.