Bandeau
Los de la sierra 1936-1975
Dictionnaire des guerilleros et résistants antifranquistes

Le dictionnaire des guérilleros et résistants antifranquistes, tente de répertorier les hommes et femmes de toutes tendances (anarchistes, communistes, socialistes, sans parti) ayant participé pendant près de quarante ans, (1936-1975) souvent au prix de leurs vies ou de longues années de prison et souvent dans une indifférence générale, à la lutte contre la dictature franquiste. Ce travail a été commencé il y a plus de vingt ans par l’historien libertaire Antonio Tellez Sola (1921-2005) en collaboration avec Rolf Dupuy du [*Centre International de Recherches sur l’Anarchisme*] (CIRA).

DENAIS, Paul
Né à Rochefort sur Loire (Maine et Loire) le 12 mai 1922 - mort le 16 juillet 2014 - - Médecin - FA- UGAC –TAC – CFDT -Paris - Madrid (Nouvelle-Castille)
Article mis en ligne le 15 mars 2013
dernière modification le 22 mai 2024

par R.D.
Paul Denais, Sanchez Ruano, Antnio Martin Bellido & O. Alberola

Réfractaire au Service du travail obligatoire (STO) pendant la Seconde guerre mondiale, Paul Denais avait rejoint la Résistance dans le mouvement Défense de la France.

A la Libération il avait repris des études de médecine et devint médecin généraliste au début des années 1950. En 1958 il adhéra à la Fédération anarchiste et commença à collaborer à son organe Le Monde Libertaire.

Militant au sein de la FA de de l’Union des Groupes Anarchistes Communistes (UGAC), Paul Denais participa au début des années 1960 –comme plusieurs autres militants français dont Alain Pecunia, Yvette Parent, Guy Battoux, et Bernard Ferry, ou anglais comme Stuart Christie - aux actions menées en Espagne par les groupes des Jeunesses Libertaires (FIJL) contre les intérêts franquistes. ; le 12 aoû 1962, avec Antonio Martin Bellido il fut l’auteur de l’attentat commis le 12 août 1962 contre le monument de la Vallée des morts, action pour laquelle sera condamné en octobre suivant le jeune F. Sanchez Ruano à 28 ans de prison.

Après le départ en 1964 de l’UGAC de la FA, il collabora au bulletin Perspectives anarchistes communistes (Paris, au moins 7 numéros en 1967) dont le directeur était Marcel Blanc et était sous-titré Bulletin de recherche sur l’autogestion. Il fit à cette époque avec d’autres camarades de l’UGAC un voyage d’étude sur l’application de l’autogestion en Yougoslavie.

Après avoir participé au mouvement de mai 1968 au sein du Comité d’initiative pour un mouvement révolutionnaire (CIMR) réunissant communistes libertaires et marxistes non léninistes, et après la dissolution de l’UGAC à l’automne 1969, il devint le directeur (à partir du n°3) de Tribune anarchiste communiste (Paris, au moins 33 numéros de l’automne 1969 à février 1982, 1 suppl. et un n° spécial) sous-titré Bulletin des anarchistes communistes du mouvement révolutionnaire et animé notamment par Guy Bourgeois, Odette Martin, Bernard Cnockeert et P. Depienne.

En mai 1974 il fut le directeur du n°8 et dernier du bulletinPortugal Libertario (Paris, 8 Numéros, octobre 1973 à mai 1974) publié par des militants portugais proches de l’Organisation révolutionnaire anarchiste et qui fut alors sous-titré Un jornal de todos para todos.

Parallèlement Paul Denais, qui était également,t syndiqué à la CFDT, participait à une mission d’aide sanitaire aux Palestiniens après le massacre de Septembre noir (1970) et au comité d’aide médicale au Vietnam.

Puis il fut l’administrateur avec B. Cnockaert du bulletin Contre pouvoirs pour l’autogestion (Ecardenville sur Eure, au moins 6 numéros, 1983-1985) qui tenta de promouvoir un regroupement,t de la tendance autogestionnaire révolutionnaire de la gauche alternative. Après l’échec de ce regroupement, il devint le directeur d’une nouvelle série de Tribune anarchiste communiste (Paris, 1987-1993).

Au début des années 1990, après avoir pris sa retraite de médecin rhumatologue de centres de la sécurité sociale, Paul Denais s’impliqua avec sa compagne Michèle Stern dans les luttes de chômeurs au sein d’Agir contre le chomage (AC) et en faveur des travailleurs sans-papiers. Il prit également part au soutien des Kanaks et particpa entre 1983 et 1988 aux journées anti-autoritaires organisées par le COJRA.

En 1990 il avait été l’un des signatires de l’Appel pour une alternative libertaire, initié par l’UTCL pour regrouper tous les communistes libertaires. Toutefos au printemps 1991, constatant que la nouvelle organisation n’était "qu’un avatar de l’UTCL" il refusait d’y adhérer comme plusieurs signataires d l’Appel dont Michel Ravelli, Hervé Guillermic, Auguste Lhermite Gérard Mélinand, Daniel Guerrier (tous anciens de l’ORA et de l’OCL2), Bernnard Cnockaert, Michele Stern, Guy Bourgeois (de la TAC), Antonio Martin, José Morato, Montsé Turtos (groupe du Pré Saint Gervais), André Senez, Rhida Tabai, Joseph Priollet, Romain Tarhant, et Josette Chavy (cf. communqué de mai 1991),

Paul Denais est décédé le 16 juillet 2014.


Dans la même rubrique

DIAZ BERISTAIN, José Maria
le 27 mars 2016
par R.D.
DESCARREGA CASTELLVI, José
le 31 janvier 2016
par R.D.
DIAZ, Maria, Luisa
le 14 juillet 2014
par R.D.
DIAZ PALOMO, Julian « MALAMUERTE »
le 10 mars 2014
par R.D.
DIAZ MUNOZ, Telesforo
le 9 novembre 2013
par R.D.