Bandeau
Los de la sierra 1936-1975
Dictionnaire des guerilleros et résistants antifranquistes

Le dictionnaire des guérilleros et résistants antifranquistes, tente de répertorier les hommes et femmes de toutes tendances (anarchistes, communistes, socialistes, sans parti) ayant participé pendant près de quarante ans, (1936-1975) souvent au prix de leurs vies ou de longues années de prison et souvent dans une indifférence générale, à la lutte contre la dictature franquiste. Ce travail a été commencé il y a plus de vingt ans par l’historien libertaire Antonio Tellez Sola (1921-2005) en collaboration avec Rolf Dupuy du [*Centre International de Recherches sur l’Anarchisme*] (CIRA).

ROQUE MENDEZ, Xavier « POETA »
Né en 1954 - tué le 20 mai 1974 - ETA - Euzkadi
Article mis en ligne le 6 novembre 2012
dernière modification le 10 novembre 2023

par R.D.

Xavier Roque Méndez Poetaavait été fiché très tôt comme militant indépendantiste basque par la sureté espagnole. Le 29 avril 1973, il était interpellé avec un camarade alors qu’ils distribuaient des tracts : Xavier Roque Méndez déchargeait son revolver sur les policiers, en blessant un grièvement et parvenait à s’enfuir, tandis que son compagnon était arrêté.

Le 20 mai 1974, un hors bord quittait la la France pour amener en Espagne trois militants de l’ETA et Jesus Arrondo Martín qui avait été infiltré dans l’organisation par la Sureté espagnole et avait averti la police du lieu de débarquement. Ce sont plus de 200 hommes de la section spéciale Brigade anti-ETA qui attendaient les jeunes gens. Dès leur débarquement sur la plage de Los Frailes, près de Fuenterrabia, les rafales de mitraillettes claquèrent et Xavier Roque Méndez Poetaainsi que José Luis Mondragón étaient tués. Le troisième militant était arrêté tandis que l’indicateur s’enfuyait sain et sauf. Dans le bateau pneumatique la police découvrait un mini arsenal : deux pistolets, une mitraillette de 9mm et une grenade.

En juin l’ETA publiera un communiqué de solidarité avec "ces patriotes" mais précisera que Xavier Roque Méndez avait quitté ETA en 1970 et Mondragón en 1973.


Dans la même rubrique

ROS ASTURIANO, Francisco « QUIMET »
le 25 février 2017
par R.D.
ROSAL BENITEZ, Felipe
le 7 février 2014
par R.D.
ROMERO SANCHEZ, Juan « El MUNICIPAL »
le 27 novembre 2013
par R.D.
ROMERO VELAZQUEZ, Casimiro
le 30 octobre 2013
par R.D.
ROMERO ROMAN, Antonio
le 17 septembre 2013
par R.D.