Bandeau
Los de la sierra 1936-1975
Dictionnaire des guerilleros et résistants antifranquistes

Le dictionnaire des guérilleros et résistants antifranquistes, tente de répertorier les hommes et femmes de toutes tendances (anarchistes, communistes, socialistes, sans parti) ayant participé pendant près de quarante ans, (1936-1975) souvent au prix de leurs vies ou de longues années de prison et souvent dans une indifférence générale, à la lutte contre la dictature franquiste. Ce travail a été commencé il y a plus de vingt ans par l’historien libertaire Antonio Tellez Sola (1921-2005) en collaboration avec Rolf Dupuy du [*Centre International de Recherches sur l’Anarchisme*] (CIRA).

RODRIGUEZ LOPEZ, Consuelo « CHELO »
Née en 1919 à Soulecin, Barco de Valdeorras (Orense) - PCE - Groupe de Manuel GIRÓN BAZÁN "GIRÓN" - Leon - France
Article mis en ligne le 19 octobre 2012
dernière modification le 10 novembre 2023

par R.D.

Consuelo Rodriguez Lopez Chelo qui servait d’agent de liaison avait été emprisonnée vers 1944 avec sa soeur après la découverte par la police de plusieurs bases d’appui de la guérilla. Dès sa libération elle s’intégra à la guérilla avec sa soeur.

En 1945 Consuelo Rodríguez López Chelo, qui devint la compagne du guérillero Arcadio Rios, était avec sa soeur Antonia et ses frères Alfonso O Alfonsoet Domingo Xirolo, membre du groupe de Manuel Girón Bazán Girón. Deux autres frères, Rogelio et Sebastianétaient également dans la guérilla. Leurs parents avaient été assassinés par les soldats franquistes à la fin de la guerre civile.

En 1949 Consuelo Rodríguez López parvenait à passer en France via Madrid, avec l’aide de César Ríos Rodríguez, le compagnon de sa soeur Antonia. Elle épousera ultérieurement le guérillero asturien Mariano Montes Ferrero. Elle résida d’abord à Paris puis, à partir de 1971 à l’île de Ré.

Consuelo Rodríguez López vivait en France en 2000


Dans la même rubrique