Bandeau
Los de la sierra 1936-1975
Dictionnaire des guerilleros et résistants antifranquistes

Le dictionnaire des guérilleros et résistants antifranquistes, tente de répertorier les hommes et femmes de toutes tendances (anarchistes, communistes, socialistes, sans parti) ayant participé pendant près de quarante ans, (1936-1975) souvent au prix de leurs vies ou de longues années de prison et souvent dans une indifférence générale, à la lutte contre la dictature franquiste. Ce travail a été commencé il y a plus de vingt ans par l’historien libertaire Antonio Tellez Sola (1921-2005) en collaboration avec Rolf Dupuy du [*Centre International de Recherches sur l’Anarchisme*] (CIRA).

PEREZ OSIA, Santos
Né à Ruesta (Saragosse) en 1912 – mort le 3 février 1977 - Forgeron – MLE – CNT – Saragosse (Aragon) – Euskadi – Bayonne (Pyrénées Atlantiques) – Romans (Drôme)
Article mis en ligne le 5 juillet 2012
dernière modification le 10 novembre 2023

par R.D.

Apprenti forgeron dès l’âge de 14 ans, Santos Pérez Osia était membre de la CNT de Sangüesa (Navarre). Lors du coup d’État franquiste de juillet 1936, il tenta de résister à Sangüesa avant de gagner avec un groupe de compagnons Sos del rey Catolico le 20 juillet etoù il fut arrêté après la chute de la ville aux mains des franquistes. Interné à Saragosse puis à Pampelune au fort San Cristobal, il fut condamné à mort, peine ensuite commuée pour celle de 30 ans de prison.

Remis en liberté provisoire au début des années 1940 il participait à la clandestinité en Euskadi qui lui valut un nouvel emprisonnement à San Miguel de Los Reyes. En 1949, après sa libération conditionnelle, il participait au réseau de passage vers la France par San Sebastian et Hendaye. Sur le point d’être arrêté,il gagnait avec sa famile San Sebastian, puis par Hendaye passait à son tour en France et s’installait à Bayonne où il continuait de militer à la CNT et à la FAI. Puis il s’installa à Romans (Drôme) dont, en 1952, il fut le délégué lors d’un plenum tenu à Aymare.

Santos Pérez Osia, qui avait pour compagne Vicenta Alastuey, est décédé à Romans le 3 février 1977.


Dans la même rubrique

PEREZ GARCIA, Luis
le 20 novembre 2016
par R.D.
PEREZ LACUEY, Irineo
le 23 octobre 2016
par R.D.
PEREZ MUR, Radael
le 18 août 2016
par R.D.
PEREZ LLORCA, Antonio
le 28 mars 2015
par R.D.
PEREZ MONTES, Manuel
le 22 novembre 2014
par R.D.