Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
MORAN GARCIA, Guillermo "ASTURIANO"
Né à La Manigua (Asturies) en 1919 – tué le 20 avril 1949 - Mineur - PCE – Groupe des frères MORAN GARCIA – Federacion de Guerrillas Leon Galicia – Oviedo (Asturies) – Orense & Lugo (Galice)
Article mis en ligne le 17 février 2012
dernière modification le 29 novembre 2013

par R.D.

Come son frère aîné Mario, Guillermo Moran Garcia avait combattu pendant la guerre civile dans le Bataillon Sangre de Octubre sur le front nord. Après l’exécution de leur père à la fin de la guerre les deux frères avaient abattu le juge municipal de Ribera de Arriba avant de gagner la sierra où ils étaient à la tête d’un groupe de fugitifs connu sous le nom de Los Moranes.

En janvier 1940 avec son frère Mario et 16 fugitifs des Asturies, Guillermo Moran passait au Portugal dans la région d’Oporto avant de regagner l’Espagne au printemps 1941. En avril 1942 les deux frères partcipaient à la réunion de 24 responsables guérilleros aux monts Ferradillo (Ponferrada) où était fondée la Federacion de guerilleros Leon-Galicia.

Membre en 1945 de la IIème Agrupacion de la Fédération, Guillermo Moran fut le principal artisan de la tendance communiste qui en août 1946 se sépara de la Fédération pour se regrouper dans la province d’Orense où, sous sa direction et celle d’Evaristo Gonzalez Pérez Rocesvinto fut organisée l’Ejercito guerrilleto Leon-Galicia de tendance communiste. Guillermo Moran était alors le responsable du détachement Santiago Carrillo.

Le 20 avril 1949 plus d’une cinquantaine de membres de la Guardia Civil donnait l’assaut de maisons de Chavaga-Monforte (Lugp) où étaient réfugiés les guérilleros. Dans l’affrontement étaient tués Guillermo Moran Garcia Asturiano, Julian Acebo Alberca Guardiña, Evaristo Gonzalez Pérez Rocesvinto, Gregorio Colmenero Fernandez Porreto et l’agent de liaison Ramon Lopez Casanova. Seuls étaient parvenus à s’échapper Fermin Gutierrez Lada El Segura grièvement blessé et Saul Mayo Mendez Saul qui fut ensuite accusé par Fermin Gutiérrez d’avoir été un traître et d’avoir abattu plusieurs de ses compagnons dans le dos lors de cet affrontement.


Dans la même rubrique

0 | 5

MORAN, Fernando
le 22 juillet 2014
par R.D.
MORENO LUCA, Juan
le 28 mai 2014
par R.D.
MORENO, Jeronimo [ou JERONIMO, Morreno]
le 6 avril 2014
par R.D.
MORCHON, Jesus
le 5 avril 2014
par R.D.
MORENO BARRANCO, Manuel
le 17 mars 2014
par R.D.