Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
MAYO MENDEZ, Samuel « SAUL » ; « ALICANTINO » ; « RAUL »
Né à Santa Maria de la Vieja-Morales del Rey (Zamora) en 1924 – tué le 31 mars 1950 - JSU - PCE – Groupe de Samuel MAYO MENDEZ « SAUL » - Orense (Galice)
Article mis en ligne le 1er décembre 2011
dernière modification le 14 juin 2012

par R.D.
logo imprimer

Millitant des Jeunesses socialistes unifiées (JSU), Samuel Mayo Mendez Saul avait d’abord été un agent de liaison de la guérilla, puis, à l’été 1946, suite à l’élimination d’Arcadio Rios et de Elvira, il avait dû gagner la sierra pour échapper à une arrestation. Le Comité régional du PCE dont le secrétaire était Gomez Gayoso Lopez l’avait alors chargé de réorganiser la guérilla dans la province d’Orense.

Dans un premier temps il parvenait à articuler deux groupes : l’un autour du militant anarchiste Demetrio Garcia Alvarez Pedro dont la base se trouvait à Cambedo (Portugal) et l’autre avec Albino Gomez Rodriguez Albino.

Après l’élimination avant la moitié de l’année 1947 de ces deux groupes, Samuel Mayo, avec les survivants et de jeunes militants des JSU, réorganisait un groupe d’une trentaine de membres ayant pour zone d’activité les districts d’Orense, Ammariz et Grinzo de Limia. Samuel Mayo, responsable de la 2ème Agrupacion de l’ejercito guerrillero avait alors son quartier général à la ferme Edreira dans la sierra de San Mamed, district de Montederrano.

Les 20 et 21 avril 1949, alors qu’il se trouvait au refuge d’Evaristo Gonzalez Pérez Rocesvinto, près de Chavaga Monforte, plus d’une soixanteine de membres de la Guardia Civil attaquaient le refuge. Après de durs combats où étaient tués les guérilleros Julio Acebo Alberca O Guardiña, Gregorio Colmenero Fernandez Porreto, Guillermo Moran Garcia, Evaristo Gonzalez Pérez Roces et Maria Lopez Casanova, seuls Samuel Mayo Mendez et Fermin Gutierrez Lada Segura, grièvement blessé, parvenaient à s’enfuir.

Fermin Gutiérrez Lada accusera plus tard Samurl Mayo d’être un « traître » et d’avoir abattu dans le dos certains des guérilleros tués lors de cet affrontement. Toujours est-il que Samuel Mayo alla ensuite dans le nord de la province où il aurait commis un certain nombre d’attaques.

Samuel Mayo Mendez a été tué le 31 mars 1950 à Mangoño (La Corogne) par la Guardia Civil.

P.S. :

Sources : F. Aguado Sanchez "El Maquis...", op. cit.// H. Heine "A guerrilla...", op. cit. // S. Serrano "Cronica de los ultimos...", op. cit.// C. G. Reigosa "La agonia del Leon...", op. cit. // S. Serrano "Maquis...", op. cit.// A. Tellez "A guerrilla antifranquista...", op. cit. // F. X. Redondo Abal “Botarse ao monte…”, op. cit.//


Dans la même rubrique

0 | 5

MATEU MASIP, Joan
le 20 mars 2016
par R.D.
MATA MURILLO, Alberto
le 28 mars 2015
par R.D.
MATAMOROS CASTELLANOS, Ramon
le 24 juillet 2014
par R.D.
MATEO FERNANDEZ, Maximiliano
le 7 février 2014
par R.D.
MATEO SANCHEZ, Antonio
le 4 décembre 2013
par R.D.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2