Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
LOPEZ RAIMUNDO, Gregorio "Antonio PARDO SANCHO"
Né vers 1914 à Tauste (Saragosse) – mort le 17 novembre 2007 -Employé de banque ; tailleur – JSU – PSUC – UGT – Barcelone (Catalogne) – France – Mexique
Article mis en ligne le 10 juillet 2011
Dernière modification le 12 août 2013

par R.D.

Gregorio Lopez Raimundo était en 1936 le secrétaire du syndicat UGT de la banque. Lors du déclenhement du coup d’état franquiste il adhérait au Parti socialiste unifié de Catalogne (PSUC) puis combattait au front comme commissaire politique. Passé en France à la fin de la guerre, il s’exilait ensuite au Mexique.

En 1947 il revenait en France, était nommé au comité central du PSUC et rentrait clandestinement à Barcelone, où en 1951 il fut arrêté et torturé, puis, au bout d’environ deux années de prison, expulsé (il avait sans doute pris la nationalité mexicaine ou française).

Membre du Comité central du Parti communiste espagnol en 1954 , il fut nommé en 1956 secrétaire du PSUC de l’intérieur avec l’appui de Santiago Carrillo. Il vivait alors sous l’identité de Antonio Pardo Sancho grâce à de faux papiers fournis par l’équipe de Domingo Malagon.

Arrêté une dernière fois en 1975, il fut libéré peu après. Après la mort de Franco et la légalisation du Parti, il fut élu aux Cortes poir trois législatures et défendit les thèses eurocommunistes.

Gregorio Lopez Raimundo, qui était marié à l’écrivaine Teresa Pamies, et qui avait abandonné la vie politique en 1985, est décédé à Barcelone le 17 novembre 2007.

Son frère cadet Joaquin Lopez Raimundo (né à Tauste le 9 octobre 1919 - mort à Fontenay sous Bois le 5 mars 2012) fut également membre des JSU et avait combattu dans l’armée républicaine. Passé en France lors de la Retriada, il fut fait prisonnier sur la ligne Maginot en mai 1940 par les allemands puis fut déporté aux camps de concentration de Mauthaisen et Gusen jurqu’à la libération du camp en mai 1945. Il milita ensuite à la Fédération nationale des déportés, internés, résistants et patriotes (FNDIRP) et au parti communiste français à Fontenay-sous-Bois (Val de Marne).

Œuvres : -Primera clandestinidad.


Dans la même rubrique

0 | 5

LOPEZ VARELA, Pedro « JERONIMO »
le 18 octobre 2014
par R.D.
LOPEZ SAURA, Juan
le 24 janvier 2014
par R.D.
LOPEZ SAURA, Antonio
le 24 janvier 2014
par R.D.
LOPEZ SORIANO, José
le 7 octobre 2013
par R.D.
LOPEZ RUIZ, Antonio
le 17 septembre 2013
par R.D.