Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
JURADO MARTIN, Manuel « FRAILE » ; « CLEMENTE » ; « El CANILLO »
Né à Torrox (Malaga) en 1915 – fusillé le 16 avril 1953 - Paysan – PCE – Groupe des frères JURADO MARTIN « Los FRAILES » & de José MUñOZ LOZANO « ROBERTO » - Malaga (Andalousie)
Article mis en ligne le 6 février 2011
Dernière modification le 7 février 2011

par R.D.
Manuel Jurado Martin

Manuel Jurado Martin, qui avait une certaine instruction, avait ouvert une école à Torrox (Malaga) où il donnait des cours du soir aux enfants des paysans du village. Après la victoire franquiste il avait été condamné à six ans et un jour de prison et fut remis en liberté provisoire le 9 août 1942.

Revenu à Torrox il y devint alors l’un des responsables du Parti communiste de la zone. Le 25 août 1945, sur le point d’être arrêté, il gagnait la Sierra avec d’autres militants et formait un groupe de guérilla où en mars 1946 le rejoignirent ses frères cadets Antonio Felipe et Rafael Nico.

Le groupe fut accusé d’être le responsable de nombreuses actions et enlèvement dans la région et notamment : - attentat le 8 février 1946 contre le maire de Torrox ; - exécution le 22 septembre 1946 du propriétaire et d’un garde de la ferme Almendro sur le district de Frigiliana ; - affrontemnt le 22 décembre 1946 dans lequel fut tué le Guatdia Civil Leyro ; - exécution le 22 février 1947 de Felix Castan Ortega, habitant de Torrox ; - enlèvement le 5 mars 1947 de José Fernandez Navas relâché contre une rançon de 100.000 pesetas.

Vers le printemps 1947 les trois frères Jurado Martin s’intégraient à l’Agrupacion Roberto de José Muñoz Lozano Roberto dont en 1948 Manuel Jurado devenait le responsable du 7ème Bataillon dont la zone d’activité se trouvait dans les Sierras de Cuajaras, Lujar et Las Alpujarras, Ses adjoints à l’état major du Bataillon étaient José Martin Garcia Andrés, responsable des des liaisons et Francisco Sanchez Giron Paquillo responsable à la formation.

Selon la Guardia Civil, il fut le responsable des actions suivantes : - attaque le 21 février 1948 de l’usine de farine de Molinera de la Frigiliana où les guérilléros s’emparèrent de 11 sacs de farine ; - hold-up le 12 avril 1948 à la Venta Palma, district de Alhama ; - attaque le 14 septembre 1948 d’une ferme de Los Almendros de Frigiliana où furent tuées trois personnes ; - ataque le 29 mars 1948 d’un peloton de soldats d’infanterie dont sept seront tués et cinq blessés ; - affrontement le 6 décembre 1948 à Cerro Lucero où furent tué un soldat Maure et blessé un autre ; - plusieurs enlèvements notamment en décembre 1950 et en mai 1951.

Après le départ puis l’arrestation à Madrid en septembre 1951 de José Muñoz Lozano Roberto, Manuel Jurado était devenu le responsable de l’Agrupacion. Il fut contacté en décembre par José Muñoz Lozano, dont l’arrestation avait été tenue secrète et qui avait accepté de collaborer avec la Guardia Civil, qui lui proposa un rendez vous afin d’organiser l’évacuation des guérilleros. Tombés dans le guet-apens tendu par la Guardia Civil, une douzaine de guérilleros, dont Manuel et Antonio Jurado furent capturés.

Transféré en septembre 1952 à la prison de Grenade, il fut traduit devant un conseil de guerre et condamné à mort. Manuel Jurado Martin Clemente a été fusillé le 16 avril 1953 au cimetière de Grenade avec son frère Antonio Felipe, Julio Arrebola Ruiz Jaime, Sebastian Martin Vozmediano Teniente Veneno, José Martin Garcia Andrés et José Alvarez Mesa Pascual.


Dans la même rubrique

0 | 5

JUSTO BRUNA, José
le 13 février 2011
par R.D.
JUSTICIA RUIZ , Francisco « Juan APAÑOS »
le 13 février 2011
par R.D.
JUSTICIA CASTRO, Francisco
le 13 février 2011
par R.D.
JUSTES DOZ, Agustin
le 13 février 2011
par R.D.
JUSTES AGUSTIN, Carmelo
le 13 février 2011
par R.D.