Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
GARCIA VALLADARES, Felipe « BERCERO »
Né à Olleros de Sabero (Leon) - tué en 1945 - Mineur - FIJL - FAI - CNT - Groupe de Ramiro CABO ARENAS "RAMIRON », Calixto LÓPEZ ABAD "ZARA" & de Fidel TEJERINA IBÁÑEZ "TEJERINA" - Leon
Article mis en ligne le 13 juillet 2008
Dernière modification le 13 mai 2014

par R.D.

En 1933 Felipe García Valladares Bercero avait été le confondateur du syndicat unique des mineurs (SUM) CNT d’Olleros de Sabero (Leon). Il fut arrêté avec son frère Ovidio suite à l’insurrection d’octobre 1934 et fut emprisonné.

En 1937 il était lieutenant au Bataillon d’infanterie n°206 (composé de militants anarchistes) de l’Armée du Nord et responsable du groupe de Jeunesses Libertaires (FIJL) Los Hermanos qui, à sa demande, avait été intégré le 13 mai à la Fédération Anarchiste Ibérique (FAI). A la chute du front nord des Asturies, il avait regagné le Leon par Pardomino avec un groupe dont son frère Ovidio, Francisco Suárez Salvador Quimico, Jesús Monje Gónzalez et les frères Calixto et Andrés López Abad. Tous mineurs et militants cénétistes allaient former autour de Ramiro Cabo Arenas Ramirón un des groupes les plus nombreux jusqu’en 1940 de la guérilla du Leon. Le groupe a été ensuite commandé par Calixto López Abad Zara et avait pour zone d’activités les districts de Riaño et La Vecilla.

En 1944 lorsque Fidel Tejerina Ibáñez Tejerina"s’était séparé du groupe pour agir pour son propre compte, il avait été suivi par les frères Felipe et Ovidio García Valladares.

Selon le Guardia Civil F. Aguado Sanchez, Fidel Tejerina Ibáñez aurait tué en 1945 les deux frères Felipe et Ovidio García Valladares, avant d’être lui même tué par un agent de liaison. Selon le guérillero communiste Francisco Martínez Lopez Quico les frères Garcia Valladares auraient été tués par deux traîtres.
Selon une information familiale, les deux frères Garcia Valladares étaient porteurs lors de leur assassinat d’une forte somme d’argent destinée à la libération d’un compagnon emprisonné à San Marcos (Leon) et devaient ensuite passer en France rejoindre une de leurs sœurs, Christeta, réfugiée à Chateau Renault (Indre et Loire). Ils furent enterrés dans une fosse non répertoriée dans la montagne de la zone de Garafe de Torio. Un des frères Lopez Abad ira en France pour informer leur sœur que ses frères avaient été vengés et lui rapporter leurs affaires.


Dans la même rubrique

0 | 5

GARCIA TRIGUEROS, Enrique
le 16 avril 2014
par R.D.
GARCIA TAPIA, Antonio “CADENA"
le 23 septembre 2013
par R.D.
GARCIA VELASCO, Ladislao
le 5 septembre 2013
par R.D.
GARCÍA ZAMBRANA, Francisco « FRASCO »
le 20 juillet 2008
par R.D.
GARCÍA VIDAL, Enrique
le 20 juillet 2008
par R.D.