Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
GARCIA GARCIA ESTANILLO, Victor « BRASILENO »
Né le 20 septembre 1908 à Muriellos Asturies - tué en avril 1948 (ou 1946 ?) - PCE - UNE - Vigo - Lugo (Galice)
Article mis en ligne le 30 mai 2008
Dernière modification le 29 avril 2013

par R.D.
Victor Garcia Garcia Estanillo

Emigré au Brésil, Victor García Garcia Estanillo était revenu en Espagne et y aurait participé à la révolution d’octobre 1934. Pendant la guerre civile il avait suivit les cours de l’Ecole des commissaires de Santander et avait finit la guerre avec le grade de Commissaire dans les Brigades Internationales.

En 1939 il était au Portugal où il avait été été envoyé à cause de sa nationalité brésilienne et où il allait devenir le délégué de l’Internationale Communiste pour l’Espagne et le Portugal. Il était alors en contact avec les groupes de fugitifs asturiens, en particulier avec celui de Marcelino Fernandez Villanueva Gafas et tentait de les organiser en véritables groupes de guérilla. Il réorganisait également les groupes communistes galiciens et participait aux réseaux d’évacuation par la Péninsule ibérique d’aviateurs alliés abattus en France. En 1943 Victor García était envoyé à Vigo où il participait à la structuration des comités de la J.S.U.N. et de l’Union Nationale Espagnole. En 1944 l’UNE qui recevait ses ordres de France comptait des comités à Vigo, La Corogne, Ferrol, Lugo et Orense. Victor García Estanillo Brasileño était membre du comité régional du PCE à Vigo aux cotés de Ramón Vivero Geada, Julio Nieto López et Enriqueta Otero Maria de los Dolores.

Après l’échec de l’invasion du Vall d’Aran en octobre 1944 (opération "reconquista de España") et les changements stratégiques du PCE, des militants étaient envoyés en Galice avec la mission d’éliminer les militants favorables à Jesús Monzon Reparaz qui s’opposait à l’époque à la direction communiste de l’extérieur et de convertir les organisations clandestines en groupes du PCE. Accusés de déviationisme et de trahison, Victor García Estanillo et quelques autres étaient exclus du Parti. Dans une circulaire du Parti en Galice, datée d’août 1946, il était écrit : "La lutte contre Garcia et son groupe, sa liquidation politique et physique est notre principale préoccupation...Nous pensons être en voie de le liquider rapidement...". Dans la plus pure tradition stalinienne Victor García Estanillo et sans doute Teofilo Fernández Canal furent exécutés par leurs propres compagnons en 1946 (ou 1948 ?). Son cadavre fut retrouvé en avril 1948 près de Moalde (Lalin) et enterré près de l’église de Moalde.

En mars 2009 la famille apposa une plaque en mémoire de Victor Garcia Garcia.


Dans la même rubrique