Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
CABELLO SANCHEZ, Alejandro
Né le 26 mai 1918 à Montemayor (Cordoba) – mort fin 2005 - JSU – PCE – Reconquista de España - Cordoba (Andalousie) – Gers – Pologne – Budapest (Hongrie) – La Havane (Cuba)
Article mis en ligne le 11 décembre 2013

par R.D.
logo imprimer

Né dans une famille d’ouvriers agricoles, Alejandro Cabello Sanchez avait commencé à travailler aux champs dès l’âge de 9 ans. En 1934 ses parents avaient fait partie du groupe de 20 paysans de Montemayor qui avaient été envoyés par l’Institut de la réforme agraire à la ferme La Sierrezuela propriété de l’ancien Duc de Medinaceli. A l’âge de 18 ans Alejandreo Cabello avait adhéré aux Jeunesses socialistes unifiées (JSU) de Montemayor avant d’intégrer ultérieurement le Parti communiste.

Lors du coup d’état franquiste de juilet 1936, il avait participé aux patrouilles organisées par le Comité révolutionnaire, puis avait gagné Espejo où il s’était intégré aux milices avec lesquelles il participa en septembre à une tentative de reconquête de Montemayor. Il faisait alors partie d’un groupe de cavalerie commandé par l’anarchiste Acracio Gomez Vega de Montemayor. Avec deux autres jeunes communistes, il abandonna alors cette unité et gagna Madrid où il s’intégra au 5ème Régiment où sous les ordres d’Enrique Lister, il allait combattre sur les fronts de Madrid, Aragon et Catalogne. Nommé lieutenant, il fut grièvement blessé, amputé du bras droit, lors de la défense de la Catalogne en décembre 1938.

Passé en France en février 1939 lors de la Retirada, il fut hospitalisé, puis interné au camp de Septfonds. Pendant l’Occupation, il s’intégra à la Résistance ce qui lui valut d’être arrêté en 1943 et interné au camp du Vernet en attente de déportation en Allemagne. Avec l’aide d’un médecin militaire il se fit alors transféré dans un sanatorium pour tuberculeux dont il parvint à s’évader avec 2 autres espagnols et une trentaine de français. Il s’intégra ensuite à la 35ème Brigade de guérilleros espagnols commandée dans le Gers par Tomas Guerrero Ortega Camilo et participa aux combats pour la Libération.

En octobre 1944, dans le cadre de l’opération Reconquista de España, il participa aux infiltrations de guérilleros dans le Val d’Aran avant de revenir en France après l’échec de l’opération. Il se maria ensuite avec Maria Teresa Colini dont il eut un fils.

En 1949, suite à son militantisme au PCE, il fut déporté en Corse par les autorités françaises. Après s’être évadé, il gagna la Pologne d’où, avec l’aide des autorités, il fut envoyé étudier en Hongrie où il obtint sa licence d’ingénieur agronome à l’université de Budapest. Il résida plus de 10 ans à Budapest tout en travaillant en Pologne, Tchécoslovaquie et République démocratique allemande.

En mars 1963 il émigra à Cuba où il allait travailler à l’Institut de la réforme agraire de La Havane et où il fut nommé Docteur Honoris causa de l’Université. Remarié à une cubaine, il voyagea à plusieurs reprises à Montemayor après la mort de Franco. Dans les années 1980 il était membre de la Ligue des mutilés de la guerre civile et du Centre andalou de la Havane dont il sera nommé président.

Alejandro Caballo Sanchez est mort à Miramar (La Havane) fin 2005.

P.S. :

Sources : Site www.todoslosnombres.org //


Dans la même rubrique



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2