Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
AJA MONTES, Inocencio « El VASCO »
Né à Santander (?) - mort le 25 décembre 1947 - PCE - Groupe d’Inocencio AJA MONTES "EL VASCO" - Santander(Cantabrie)
Article mis en ligne le 17 novembre 2006
dernière modification le 11 octobre 2013

par R.D.
logo imprimer
JPEG - 12.6 ko
Inoccencio Aja Montes

Inocencio Aja Montes El Vasco était le responsable d’un groupe qui s’était établi près du Rio Besaya, province de Santander. Il avait été auparavant agent de liaison entre le groupe de Martin Santos Marcos Gitano De Reinosa - groupe appelé aussi Brigada Cristino- et l’Agrupación Guerrillera de Santander créée par le Parti communiste avec les éléments survivants du groupe qui en 1943 s’appelait Guerrilleros del norte formé autour de l’ancien groupe du militant anarchiste José Lavín Cobo El Cariñoso.

En 1945 Inocencio Aja Montes allait organiser un très grand réseau d’agents de liaison sur les communes d’Ontaneda, Sotillo, Quintana, Borleña, Los Corrales de Buelna, Santibáñez, Villafufre, San Román de Cayón, couvrant même le sud, de Reinosa à Corconte.

En 1946 il réorganisait son groupe et commençait une campagne de sabotages et d’attentats à Los Llanos, Argomilla de Cayón, Castañeda, Santibáñez de Carriedo, Puente Viesco et San Román de Cayón (Santander). C’est lui qui en 1947 dérobait à l’usine Nestlé de La Penilla trois duplicateurs qui allaient être utilisés pour tirer des exemplaires du Mundo Obrero clandestin.

En janvier 1947, avec Martin Santos Marcos Gitano de la Brigada Cristino, il fut l’auteur d’un attentat à la bombe contre le commissariat de la Police Armée à Torrelavega.

Le 8 décembre 1947 la majorité du groupe se rendait à la Guardia Civil. Inocencio Aja Montes El Vasco était surpris avec Pancho le 25 par un groupe antiguérilla sur les rives du Rio Besaya : il se jetait à l’eau plutôt que de se rendre et se noyait tandis que Pancho était abattu.

P.S. :

Sources : F. Aguado Sanchez " El maquis...", op. cit. // I. Cicero Gomez "Los tiernos y tornos motivos del Cariñoso".- Ed. popular, 1978 // AGE, site internet, (témoignage de Jesus de Cos Borbolla,novembre 2000 )// V. Andres Gomez "La guerrilla antifranquista en Cantabria...", op. cit. in Historia 16, juin 2006//


Dans la même rubrique



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2