Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
BONILLA LOPEZ, Francisco « El BONILLA »
Né à Laujar de Andarax (Almeria) en 1920 - tué le 8 octobre 1947 - maçon - Groupe de Rafael CASTILLO CLARES « CLARES" & de Francisco BONILLA LÓPEZ "EL BONILLA" - Almeria & Grenade (Andalousie)
Article mis en ligne le 22 février 2007
dernière modification le 7 janvier 2014

par R.D.
logo imprimer

Francisco Bonilla López résidant à Bérchules (Grenade) était, semble-t-il, dès 1942 le resposable d’un groupe actif dans la zone de Las Alpujarras (Grenade) dont faisaient notamment partie Francisco Vazquez Rodriguez Saltatrenes, Agustin Garcia Fernandez, Antonio Sanchez Rodriguez, Juan Vazquez Maldonado Colorado et Francisco Jimenez Jimenez El Fraile.

Il aurait ensuite été capturé et s’était évadé en 1945 de la prison de Ugijar. Après être resté quelque temps dans la zone de l’Alpujarra (Almeria) il était capturé. Condamné à mort, Francisco Bonilla López El Bonilla s’évadait le 5 juilet 1946 de la prison d’Almeria avec cinq autres condamnés dont Francisco Jiménez Martínez Cantaor et Francisco Sánchez Girón Paquillo. Il s’intégrait d’abord au groupe du cénétiste Rafael Castillo Clares Clares puis ensuite à l’Agrupación Guerrillera de Grenada qui comprenait trente sept hommes divisés en quatre groupes. Il commandait un groupe de cinq hommes de la 2° Compagnie et avait pour zone d’action la région d’Almeria, avec comme base la Sierra de Gador. Le responsable de la 2è Compagnie était alors Francisco López Pérez Polopero. Les autres groupes étaient commandés par Felix Castillo Clares Clares ( sept guérilleros), Serafin Lorenzo De Castaras Serafin De Castaras (neuf guérilleros) et José Luque López Cagaleto (dix guérilleros).

Le 21 août 1947 Francisco Bonilla López exécutait le citoyen allemand Hugo Grausseglobe, enlevé à la ferme Guinea, district d’Adra, qui avait refusé de remettre une rançon de 100.000 pesetas en échange de sa libération. Fin août le groupe faisait son apparition dans la zone de Berja, à la limite de la province de Grenade. Alors qu’ils allaient récupérer la rançon d’un enlèvement, quatre de ses hommes étaient tués dans un affrontement avec la Guardia Civil à la ferme Lupion, district de Berja, mais Francisco Bonilla López El Bonilla parvenait à s’échapper.

Francisco Bonilla López El Bonilla a été tué dans l’Alpujarra le 8 octobre1947 - avec selon certaines sources Antonio Fernández Rodríguez et Rafael Clares - à la ferme El Cortijuelo lors d’un affrontement avec la Guardia Civil de Bérchules. On retrouva sur lui l’armement du caporal de la Guardia Civil, Saturnino Núñez qui avait été tué le 2 mars 1945.

P.S. :

Sources : F. Aguado Sanchez "El Maquis...", op. cit. // Revista de estudios historicos de la Guardia Civil,n°10, 1972, p.94 // E. Pons Prades "Guerrillas...", op. cit. // Solidaridad Obrera, Paris, 22 juillet 1950 //J. A ? Romero Navas "Censo...", op. it. // H. Heine "La oposicion al franquismo en Andalucia...", op. cit.//


Dans la même rubrique

0 | 5

BORJA RUBIO, Rafael
le 20 mars 2016
par R.D.
BORQUE REDONDO, Pedro
le 6 mars 2016
par R.D.
BONAT ORTEGA, José
le 25 janvier 2015
par R.D.
BORRAS, Salvador
le 10 octobre 2014
par R.D.
BORRELL CLARAMUNT, Pedro
le 16 septembre 2014
par R.D.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2