Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
ADROVER FONT, Pedro « El YAYO »
Né à Palma de Mallorque en 1908 - fusillé le 14 mars 1952 - Ouvrier verrier - FIJL-MLE -CNT - Masnou (Barcelone) - MLR - Groupe de José Lluis Facerías "Face" - (Catalogne)
Article mis en ligne le 5 novembre 2006
dernière modification le 10 décembre 2011

par R.D.
logo imprimer
JPEG - 45.7 ko
Pedro Adrover Font

En 1936 Pedro Adrover Font El Yayo était le secrétaire de la FIJL de Masnou (Barcelone) et dès le début du soulèvement franquiste s’était enrôlé comme milicien dans la colonne Los Aguiluchos de la FAI.

Passé en France en 1939, il était réquisitionné pendant la guerre par les allemands et employé par l’organisation Todt. En liaison avec la résistance il participait à de nombreux sabotages ce qui lui valu d’être arrêté et déporté à Mauthausen.

JPEG - 5.7 ko
Pedro Adrover Font (vers 1937)

Dès son retour de déportation, il s’intègrait aux groupes d’action et servait d’agent de liaison entre le groupe de Wenceslao Jiménez Orive Los Maños et la CNT en exil. Membre du Movimiento Libertario de Resistencia (MLR) il participait le 12 juillet 1947 à l’exécution de l’indicateur Eliseo Melis Díaz : faisant partie du groupe de protection formé par Barrachina et Ramón González Sanmarti El Nano il couvrait les compagnons José Manuel Pareja Pérez, Antonio Gil Oliver et José Villegas Izquierdo.

Membre de la commission de défense de Barcelone il aurait fabriqué plus de cent bombes et participé à de nombreux attentats dont la bombe dans la cathédrale de Barcelone le 17 mai 1947 lors de la visite de Franco, le plasticage d’un local de la police et de la tribune officielle lors d’une commémoration de la victoire franquiste, ainsi qu’aux attentats commis en 1949 contre les consulats des pays ayant reconnu l’Espagne.

JPEG - 141 ko
Pedro Adrover Font (1941)

En 1949 Pedro Adrover Font était membre du groupe de José Lluis Facerías Face et participait aux expropriations destinées à financer la résistance. Le 2 juillet 1949 avec Domingo Ibars Juanias, Arquimedes Serrano Ovejas, Francisco Martínez Marquez et César Saborit Carralero il participait à l’attaque de l’usine de céramiques ICAM au n°109 rue Pedro IV où le groupe s’emparait de 50 000 pesetas. Le 27 septembre avec César Saborit Carrelero, Julio Rodríguez Fernández, Francisco Martínez Márquez et Arquimedes Serrano Ovejas il participait au hold up des bureaux d’un entrepreneur suisse en bâtiment. Avec les mêmes et Domingo Ibars Juanias et José Pérez Pedrero il participait le 30 septembre au hold up de l’entreprise Edificios y Estructuras au 80 paseo de Gracia. Le 9 octobre avec Julio Rodríguez Martínez, Miguel García García, José Corral Martín, Manuel Fornés Marín et Francisco Martínez Márquez il participait à l’attaque de la maison de passe Casita Blanca où le groupe s’emparait de 37 000 pesetas et des papiers des clients de l’établissement. Le 14 octobre avec José Sabaté Llopart, César Saborit Carralero, Juan Serrano et Francisco Martinez Márquez il s’emparait de 400 000 pesetas chez un joailler de la via Layetana. Suite à l’arrestation le 3 novembre 1949 du compagnon Ramón Loscos Viñas, la police montait une souricière au domicile de ce dernier et le 5 étaient arrêtés José Pérez Pedrero et Pedro Adrover Font tandis qu’était abattu Arquimedes Serrano Ovejas.

Pedro Adrover Font a été traduit devant le conseil de guerre qui s’est ouvert à Barcelone le 6 février 1952 contre une trentaine de membres survivants des groupes d’action libertaires. Condamné à mort il a été fusillé au camp de la Bota de Barcelone le 14 mars 1952 avec Jorge Pons Argilés, José Pérez Pedrero Tragapanes, Ginés Urrea Piña et Santiago Amir Gruañas El Sheriff.

P.S. :

A. .Tellez "La guerrilla urbana : Facerias..."// A. Tellez " La Guerrilla urbana : Sabaté..."// Jugement du procès n°658-IV-49 du conseil de guerre célébré à Barcelone le 6 février 1952// V. Alba "Historia de la resistencia antifranquista (Ed. Planeta, 1978) // J. Busquet Verges "Veinte años de prision...", op. cit. // A. Paz "El anarquismo contro el estado franquista : CNT 1939-1951 (Ed. FAL, 2001) // F. Sanchez Agusti "Maquis a Catalunya...", op. cit. // S. Serrano "Maquis...", op. cit. // J.M. Sole y Sabaté & Villanova "La repressio a la guerra i a la postguerra a la comarca del Maresme" (Abadia de Montserrat, 1983 ; donne la date erronée du 15 février 1952) //M.Iñiguez, "Enciclopedia...",op. cit.//Blog Pedro Adrover Font


Dans la même rubrique

0 | 5

AGUILAR BOSQUE, Gregorio
le 31 mai 2015
par R.D.
AGUIRRE ALAVA, J. F.
le 10 février 2015
par R.D.
AGUIRRE ETXAURI
le 19 décembre 2014
par R.D.
AGUIRRE AGUIRRE, Nicolas
le 23 octobre 2014
par R.D.
AGUT BORRELL, Pedro
le 21 septembre 2014
par R.D.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2