Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
ARGILES JARQUE, José « MANOLETE ». « CHINGALITO »
Né à Casas del Marqués (Santa Cruz de Moya) - tué le 17 octobre 1948 - AGL, 5° secteur - Cuenca (Nouvelle Castille)
Article mis en ligne le 6 janvier 2007
dernière modification le 2 décembre 2013

par R.D.
logo imprimer

Frère d’Emilio Francisco et lieutenant de Pedro Merchán Vergara Paisano, José Argilés Jarque Manolete, qui avait gagné la sierra en 1946, était le responsable d’une section du 5° secteur de l’Agrupación Guerrillera de Levante.

Le 10 décembre 1946 avec Marcelino García Ruipérez Segundo, Fernando Rodríguez Serena El Mejicano et El Chaval, il participait à l’attaque de l’office des impôts de Requena (rue Garcia Montes) où les guérilleros s’emparaient de 62.358 pesetas puis se retiraient après avoir laissé des tracts et des exemplaires d’un journal clandestin. (Selon certaines sources c’est après cette action que Manolete aurait été intégré à l’AGL).

Le 8 juillet 1948 il participait avec Constantino Herraiz Rey Chiriviqui à l’attaque d’un autocar de la ligne de Cuenca au cours de laquelle était tué le Guardia civil Florencio Fernández Adrian.

José Argilés Jarque Manolete a été tué le 17 octobre 1948 lors de l’assaut donné par les forces de répression à son campement situé au Cerro de la Cabeza, commune de Villarejo de la Peñuela (Cuenca). Dans le même assaut étaient également tués Jesús Sevilla Herraiz Martín, Constantino Herraiz Rey Chiriviqui et Jesús. Un cinquième guérillero, Ramón Alises Moreno César se rendait (selon certaines sources, il était tué), ce qui permettra à la Guardia Civil de démanteler le 1er décembre un réseau de collaborateurs de la guérilla à Cuenca où dix agents de liaison, dont un gardien de prison, seront arrêtés.

Au début des années 2000, les Associations pour la récupération de la mémoire historique, entreprenaient des fouilles pour localiser les restes de ces guérilleros.

P.S. :

Sources : F. Aguado sanchez "Maquis...", op. cit. // T. Cossias "La lucha contra el maquis...", op. cit. //J. Sanchez Cervello "Maquis...", op. cit. // site internet www.lagavillaverde , juillet 2004 (Informacion, prensa y propaganda en la AGLA/ article de Salvador F. Cava qui indique que José Argiles aurait été tué en octobre 1947 au Pont de Campanar de Valencia après avoir déserté de l’AGL) // S. F. Cava "Los guerrilleros...", op. cit.//


Dans la même rubrique

0 | 5

ARIAS CABRERA, Eduardo
le 15 janvier 2017
par R.D.
ARMANDARIZ OSABA, Jesus
le 12 juin 2016
par R.D.
ARJONA SERRANO, Andres
le 12 juin 2016
par R.D.
ARJONA ORTEGA, Manuel
le 15 mai 2016
par R.D.
ARJONA ESPEJO, Juan
le 15 mai 2016
par R.D.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2