Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
ANTON GARRIDO, Gerardo « PINTO » ; « ENRIQUE »
Né à Reinosa le 2 mars 1913 - PCE - Groupe de Pedro DÍAZ MONJE "FRANCÉS" - Caceres (Estrémadure)
Article mis en ligne le 29 décembre 2006
dernière modification le 24 octobre 2013

par R.D.
logo imprimer

Berger dès l’âge de huit ans à Aceituna (Caceres), Gerardo Antón Garrido avait adhéré très jeune au Parti Communiste. Lors du soulèvement franquiste, il avait fait partie d’un groupe de fugitifs mais avait été rapidement capturé. Il échappait à la peine de mort grace à des parents membres de la Phalange et était condamné aux travaux forcés. En 1937 il était incorporé dans les services sanitaires de l’armée franquiste.

JPEG - 63.9 ko
Gerardo Anton Garrido

Gerardo Antón Garrido Pinto a participé à la guérilla d’abord comme agent de liaison puis à partir de 1944 dans la Sierra où il a été responsable d’un groupe de guérilleros de la 12è Division de la 1° Agrupación Extremadura réorganisée en septembre 1946 par Julio Navas Alonso Fabian. Cette Agrupación dont le rayon d’action couvrait les provinces de Caceres, Tolède, Avila, Madrid et les limites nord de Badajoz et de Ciudad Real, était composée de trois Divisions. La 12è comptait sept groupes de guérilleros et avait pour zone d’activité presque exclusivement la zone de Caceres, avec comme centre la Sierra de Gata, et des incursions occasionnelles vers Avila, Salamanque et Tolède. Le responsable de la Division était Pedro Díaz Monje Francés et les différents groupes étaient commandés par Jéronimo Curiel Gómez Gacho, Manuel Estrella Estrella Parrala, Julio, Eusebio Moreno Marcos Durruti, Antonio León Villa Calandrio et Gerardo Antón Garrido Pinto.

Le 2 février 1946 avec entre autres Benito Pérez García Periñan, Juan Climaco Manzano Mora , Felix Montero Calle Ligero, Gerardo Anton participait à l’occupation du village de Garganta de Baños. Le 7 novembre 1946 il participait avec Julio Navas Alonso Fabian, Eusebio Moreno Marcos Durruti, Narciso Sánchez Izquierdo El Chaval et Agustin Fraile Ballesteros Santiago à l’occupation du village de Jarrilla (Caceres) où les guérilleros s’emparaient de 73.000 pesetas, six fusils et des vivres après avoir abattu le maire phalangiste Clemente Castañares et les frères Vicente et Martial Serrano Hernández qui tentaient de résister armes à la main.

Gerardo Antón Garrido était passé en France le 5 décembre 1948 avec Lorenzo Dura González Girodias : tous deux s’étaient embarqués à Pasajes sur une barque qui les conduisit à Saint-Jean-De-Luz. En France il continua de militer au PCE.

Rentré en Espagne le 8 août 1977, Gerardo Antón Garrido participait en 2002 à diverses commémorations organisées par d’anciens guérilleros. Un hommage lui avait été rendu les 20-21 janvier 2000 à Caceres par le Parti Communiste.

P.S. :

Sources : J. Vila Izquierdo "La guerrilla antifranquista...", op. cit. // F. Aguado Sanchez "El maquis...", op. cit. // "Memoria del olvido : actas del coloquio organizado por la FACEEF", Paris, 1996// S. Serrano "Maquis...", op. cit. // F. Moreno Gomez "La resistencia...", op. cit. //


Dans la même rubrique

0 | 5

ANTONIO MARTELL, Miguel « TON d’ARCAVELL »
le 11 mars 2018
par Webmestre
ANAYA
le 23 octobre 2016
par R.D.
ANDRES LOPEZ, Marcos
le 27 mars 2016
par R.D.
ANON SANTOS, Juan
le 1er janvier 2016
par R.D.
ANTUNEZ LUNA, Pedro « El de la FELICIANA »
le 6 décembre 2015
par R.D.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2