Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
JIMENEZ ORIVE, Wenceslao « WENCES » ; « JIMENO »
Né à Gijon (Asturies) le 28 janvier 1922 – se suicide le 9 janvier 1950 - Dessinateur indutriel, ; ajusteur – FIJL – CNT - Groupe de Wenceslao JIMENEZ ORIVE – Saragosse (Aragon) – Barcelone (Catalogne)
Article mis en ligne le 5 décembre 2010
dernière modification le 14 mars 2016

par R.D.
logo imprimer
JPEG - 20.4 ko
Wenceslao Jimenez Orive (1942)

Wenceslao Jiménez Orive vivait à Saragosse depuis son enfance. Son père, cheminot militant de la CNT, fut fusillé à Jaca par les franquistes à l’été 1936.

Arrêté à plusieurs reprises avant 1946, Wences milita d’abord dans un groupe de jeunesses socialistes, puis suite à des contacts établis avec le militant libertaire Ignacio Zubizaretta Aspas, adhéra à la Fédération ibérique des jeunesse libertaires (FIJL) clandestine. Arrêté une nouvelle fois en août 1946 à Saragosse, il fut libéré peu après. L’année suivante il fut le délégué d’Aragon au plenum national ternu par la FIJL à Madrid. Après avoir participé en mai 1947 à un projet d’attentat contre Franco au Pierto de la Muela près de Catalayud, sur la route nationale Madrid-Saragosse, il gagna la sierra et rejoignit un groupe de guérilla rurale.

JPEG - 27.6 ko
Wenceslao Jimenez Orive

Il passa ensuite en France où il travailla comme ouvrier ajusteur à Paris et à Lyon. Contacté par le militant libertaire José Lluis Facerias il s’intégra à son groupe de guérilla urbaine et pénétra en Espagne le 26 novembre 1948. Puis il constitua son propre groupe appelé Los Maños qui allait se montrer actif à Barcelone, Madrid et d’autres régions.

A Barcelone il participait à l’expropriation de la Banque de Vizcaye et à l’attentat contre l’indicateur Antonio Seba Amoros. Le 9 mars 1949, avec les frères José et Francisco Sabaté Llopart El Quico, Simon Gracia Fleringan, Carlos Vidal Pasanau, José Lopez Penedo et José Lluis Facerias il participait au mitraillage à Barcelone de la voiture d’Eduardo Quintela Boveda, le chef de la police, qui n’était pas à bord ce jour là.

JPEG - 23.7 ko
Wences

En décembre 1949, pour combler les vides causés par la répression, Wenceslao Jiménez Orive s’installait à Barcelone avec plusieurs membres du groupe dont Rodolfo, Salvador Luis Benito Salgado, Placido Ortiz Gratal et Simon Gracia Fleringan. Le 9 janvier 1950, lors d’un afrontement avec la police à Barcelone, Wenceslao Jiménez Orive était blessé et, pour ne pas tomber vivant aux mains des forces de répression, se suicidait en avalant une capsule de cyanure.

P.S. :

Sources : A. Tellez "Sabaté...", op. cit. // A. Tellez « Facerias… », op. cit.// E. Bayo "Los atentados contra Franco...", op. cit. (3 lettres de Wenceslao Jiménez) // Ruta, Paris, n°228, 5 février 1950 // M. Iñiguez « Enciclopedia… », op. cit. (l’appelle Giménez Orive)// Le Combat syndicaliste, Février 1950//

Iconogr. ; A. Tellez.


Téléchargements Fichier à télécharger :
  • Wenceslao Jimenez Orive
  • 14.7 ko / JPEG


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2