Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
ALVAREZ MESA, José « PASCUAL » ; « VIOLÍN » ; « MACACO »
Né à Torrox (Malaga) en 1921 - Paysan - Groupe de José MUÑOZ LOZANO "ROBERTO" - Malaga
Article mis en ligne le 14 décembre 2006
dernière modification le 6 août 2013

par R.D.
logo imprimer

José Alvarez Mesa avait été arrêté pour « complot communiste » le 27 août 1945 et emprisonné jusqu’au 12 février 1946.

JPEG - 7.7 ko
José Alvarez Mesa

José Alvarez Mesa qui était un agent de liaison de la guérilla et était aidé en celà par sa fille Antonia, avait été impliqué ensuite dans l’exécution le 27 février 1947 de l’ancien agent de liaison Félix Castán Ortega qui avait été retourné par la Guardia Civil et responsable de la mort et de la capture de plusieurs guérilleros ; c’est José Alvarez qui avait indiqué aux guérilleros le café où Castán jouait aux cartes. Après l’exécution du traitre par Nico, José Alvarez Mesa avait fuit dans la sierra et s’était intégré sous le surnom de Pascual au 1er groupe du 6è Bataillon de l’Agrupación Roberto de José Muñoz Lozano Roberto. Le 5 mars 1947 il participait à l’enlèvement de José Fernández Navas qui sera libéré après le versement d’une rançon de 100.000 pesetas.

José Alvarez Mesa a été capturé à Malaga en décembre 1951 avec de nombreux autres membres de l’Agrupación suite à un piège tendu par la Guardia Civil avec la complicité de José Muñoz Lozano qui avait été arrêté à Madrid en septembre 1951 et avait accepté de collaborer avec les autorités. Le lieutenant colonel Montes De Oca, était parvenu à approcher les survivants de l’Agrupación et à leur faire croire à une évacuation vers la France.

Torturé et interrogé pendant plusieurs mois José Alvarez Mesa avait ensuite été transféré avec ses compagnons en septembre 1952 à la prison de Grenade où lors d’un conseil de guerre il était condamné à trente ans de détention. Au cours de ce conseil avaient été condamnés à mort puis fusillés Julio Arrébola Ruiz Jaime, Sebastian Martín Vozmediano Teniente Veneno, José Martín García Andrés et les frères Manuel et Antonio Jurado Martín Los Frailes.

Selon le guérillero communiste Miguel Padial Martín « Campañito », José Alvarez Mesa collaborait au moment de son arrestation avec la Guardia Civil.

P.S. :

Sources : S. Serrano "Maquis...", op. cit. // J. A. Romero Navas "Censo...", op. cit. // F. Aguado Sanchez "El maquis...", op. cot. // Revista de estudios historicos de la Guardia civil, n°10, 1972, p.109 // José Alvarez Mesa


Dans la même rubrique

0 | 5

ALVAREZ ALVAREZ, Jesus
le 19 septembre 2015
par R.D.
ALVARO PERALES, Daniel
le 3 août 2015
par R.D.
ALVAREZ BRUALLA, Manuel
le 3 août 2015
par R.D.
ALVARADO, Irineo
le 3 août 2015
par R.D.
ALVAREZ PEREDA, Angel
le 12 juillet 2015
par R.D.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2