Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
Né à Pau (Pyrénées Atlantiques) en 1927
ÁLVAREZ DE CASTRO, Enrique « EL LOBO »
Groupe de Pedro DÍAZ MONJE "EL FRANCÉS" - Caceres (Estrémadure)
Article mis en ligne le 11 décembre 2006

par R.D.
logo imprimer

Fils d’Enrique Alvarez Montes, Enrique Alvarez De Castro El Lobo était comme son père, membre de la 12è Division de Pedro Diaz Monje El Francés, mais, aurait été selon certaines sources un infiltré de la Guardia Civil. Son arrestation (ou sa reddition) à la mi juin 1945 dans la maison de passe d’Ignacia Vilalluenga à Caceres, allait avoir de tragiques conséquences suite aux informations qu’il allait donner sur toutes les divisions composant la guérilla et surtout sur la 12è Division.

Le 20 juin, à "Umbria de los Batanes" dans la Sierra Valero, les forces de l’ordre découvraient ainsi une base d’approvisionnement où étaient saisis vivres, médicaments, vêtements, documents et livres. Le lendemain dans la Sierra de las Corchuellas était attaqué un campement guérillero : les douze guérilleros parvenaient à s’enfuir avec deux blessés, Gregorio Mancebo Del Monte Castillo et Jeronimo Curiel Gómez Gacho, mais dans le camp la police découvrait des listes de noms de contacts. Avec ces listes et les noms donnés par Enrique Alvarez De Castro, la police allait arrêter de nombreux agents de liaison des villages de la province de Caceres comme Descargamaria, Cadalso, Losar de la Vera, Navalmoral de la Mata, Navatrasierra, etc... Le 23 juin, près de Jerte, la police encerclait la maison où était réfugié l’un des principaux agents de la comarcale, Jesús Pérez González et l’abattait, détruisant ainsi le plus important centre de liaison de la 12è Division avec Placencia, la deuxième ville en importance de la province de Caceres. Toutes ces captures affaiblirent l’infrastructure de la 12è Division et de la Primera Agrupación et obligèrent les guérilleros à quitter leurs bases habituelles dont celles de la Sierra de Gata où se trouvait le quartier général de la 12è Division, pour de nouvelles bases plus sûres et inconnues d’Enrique Alvarez De Castro.

En 2002 Enrique Alvarez De Castro participait à un hommage à la guérilla à Algéciras.

P.S. :

J. Chaves Palacios "Huidos y maquis...", op. cit.// S. Serrano "Maquis...", op. cit. // F. Moreno Gomez "La resistencia...", op. cit. //J. Vila Izquierdo "La guerrilla antifranquista...", op cit. (pour qui Enrique Álvarez était un infilté de la Guardia Civil dont la trahison aurait eu lieu en juillet 1945)//


Dans la même rubrique

0 | 5

ALVAREZ ALVAREZ, Jesus
le 19 septembre 2015
par R.D.
ALVARO PERALES, Daniel
le 3 août 2015
par R.D.
ALVAREZ BRUALLA, Manuel
le 3 août 2015
par R.D.
ALVARADO, Irineo
le 3 août 2015
par R.D.
ALVAREZ PEREDA, Angel
le 12 juillet 2015
par R.D.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2