Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
CASTILLO CLARES CLARES, Rafael « CLARES »
Né à Banahaudux (Almeria) en 1912 - tué le 23 novembre 1947 - Paysan - MLE - CNT - Guejar Sierra (Grenade) - Groupe de Rafael CASTILLO CLARES "CLARES" - Grenade & Malaga (Andalousie)
Article mis en ligne le 22 mai 2007
dernière modification le 17 juillet 2013

par R.D.
logo imprimer

Frère ainé de Félix, Rafael Castillo Clares Clares Clares avait formé en 1943 avec Serafin López Molina Polinario, Manuel García Hermoso Chavico et Alfonso Toro Barbero Moreno De Guejar Sierra un groupe actif sur les districts de Padules, Monachil, Guejar Sierra, Dilar, Durcal et la Sierra de Niguelas (Grenade). Il effectuait alors au moins cinq attaques et deux enlèvements sur les districts de Otura et de Guejar Sierra.

En 1944 il recevait les renforts de Francisco Montes Andrés Patito et Juan Nieva Sánchez Espantanubes, en 1945 ceux de José López Vilches Ponce et Juan Marquez López Viejo De La Peza, puis en 1946 d’Antonio Cobos Lezama Lezama, Jesus Medina Jiménez (ou López ?) Cornis, Francisco Sánchez Girón Paquillo, Cantaor et Francisco Bonilla López Bonilla. Cette même année le groupe effectuait une dizaine d’attaques, deux enlèvements et attaquait la préfecture de Fuentes Ochoa. Il aurait commandé ensuite un groupe de la Compagnie de l’Agrupación Guerrillera de Grenada. L’autre groupe était commandé par Juan Francisco Medina García El Yatero.

Rafael Clares était accusé d’être l’auteur de l’attaque de la poudrière de la Compagnie de Tranvias de la Sierra à Maitena où le groupe s’était emparé de 45 kilogs de dynamite et de détonateurs.
Au cours de l’année 1947 son groupe a été responsable de onze enlèvements rapportant un demi million de pesetas. Le 8 janvier 1947, sur le district de Guejar-Sierra, c’est son groupe qui enlevait et abattait l’ingénieur Joaquin Milans Del Bosch et le 4 mars Antonio Martin Benavides Castañicas, un agriculteur soupçonné de collaborer avec la Guardia Civil et d’avoir dénoncé l’enlèvement de Milans Del Bosch.

C’est alors qu’il devait être évacué avec son frère Felix vers Tanger par Vicente Castillo Muñoz que Rafael Castillo Clares Clares a été tué avec sa compagne Asunción González Toro Catalina et Jesus Medina López Corniz , l’agent de liaison et propriétaire de la maison, Maria Jiménez Ramirez, Manuel Garcia Espinosa et José Rojas Zurita dans une maison de Lancha de Cenes (Grenade) le 23 novembre 1947. Dans l’affrontement avait également été tué un lieutenant de la Guardia Civil et blessés un capitaine, un lieutenant, un sergent, trois gardes et deux agents de police.

Il était remplacé à la tête du groupe par son frère Félix Castillo surnommé également Clares.

P.S. :

Sources : F. Aguado Sanchez "El maquis...", op. cit. // S. Serrano "Maquis...", op. cit. // J. A. Romero Navas "Censo...", op. cit. //


Dans la même rubrique

0 | 5

CASTILLO ESCUDERO, Emiliano del
le 27 mars 2016
par R.D.
CASTILLO TRENADO, Teodoro « CIRUELA »
le 17 septembre 2014
par R.D.
CASTRA, Everardo
le 18 juin 2014
par R.D.
CASTRO RODRIGUEZ, Luis
le 10 février 2014
par R.D.
CASTRO CABALLERO, Serafin
le 10 février 2014
par R.D.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2