Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
Né à Belalcazar (Cordoba) le 27 juillet 1903 - fusillé le 5 août 1951
CASTELLANOS GARCÍA, Dionisio « PALOMO » ; « CONEJO » ; « ZABARRA »
PCE - Belalcazar (Cordoba) - Groupe d’Eugenio COLLADO RODRIGUEZ "CORRUCO" & de Dionisio CASTELLANOS GARCÍA "PALOMO" - Ciudad Real (Nouvelle Castille), Badajoz (Estrémadure) & Jaén (Andalousie)
Article mis en ligne le 16 mai 2007
dernière modification le 5 décembre 2008

par R.D.
logo imprimer
JPEG - 142.4 ko
Dionisio Castellanos Garcia

Condamné à mort à la fin de la guerre, le militant communiste Dionisio Castellanos García Palomo s’était évadé le 4 août 1939 de la prison de Bujalance (Cordoba) avec quatorze autres condamnés dont Antero Paredes de la Cruz. El fiscal, Manuel García Peco Templao et Luis Hidalgo Escribano El Huevero.
Il rejoignait alors le groupe formé par Eugenio Collado Rodríguez Corruco dont la zone d’activité était le triangle compris entre les provinces de Ciudad Real, Cordoba et Badajoz.

Le 11 mai 1942, alors que les guérilleros se reposaient sur le district de Los Blazquez, ils étaient attaqués par la Guardia Civil après avoir été dénoncés par un berger. Dans l’affrontement étaient tués les guérilleros Eugenio Collado Rodríguez Corruco, Eulogio Giraldo Cáceres El Cachizo, Francisco Paredes De La Cruz El Bizco et deux non identifiés ainsi que les gardes Antonio Maldonado, Francisco Garafano et Manuel Leon abattus par Dionisio Castellanos Garcia, Antero Paredes De La Cruz El Fiscal et Fernando Maraña Falcon Joven qui parviendront à s’enfuir.

En 1945 Dionisio Castellanos García Palomo était le responsable de l’Etat major de la 2° Agrupación (Ciudad Real) commandée par Ramón Guerreiro Gómez Julio. En août 1946 il était le responsable de la 21è Division. L’année suivante il assumait le commandement de la 2° Agrupación avec comme responsable politique Ramón Guerreiro et comme agent de liaison avec la direction du PCE à Madrid, Manuel Guerreiro Gómez Antonio. C’est à cette époque que le lieutenant colonel de la Guardia Civil, Eugenio Lima Pérez, qui venait d’éliminer la guérilla de la province de Tolède, prenait le commandement de la place de Ciudad Real.

Après la mort le 8 mai 1948 de Ramón Guerreiro Gómez Julio et la capture de son frère Manuel le 27, Dionisio Castellanos García Palomo qui était caché avec un autre guérillero, Manuel Hidalgo Villalón Palmero, à la ferme Alamo du district de Malagon (Ciudad Real), était capturé dans la nuit du 4 au 5 juin. Lors de l’attaque un membre de la Guardia Civil sera blessé. Sa capture marquait la disparition de la 2° Agrupación. Dionisio Castellanos, espérant sauver sa vie, collaborait alors avec le lieutenant Lima Pérez. Une fois terminé "ses services" il était envoyé en janvier 1951 à la prison de Carrabanchel puis à Ocaña. Le 5 juillet 1951 il était traduit devant un conseil de guerre à Ocaña avec Manuel Hidalgo Villalón Palmero et tous deux étaient condamnés à mort. Tandis que la peine contre Manuel Hidalgo était commuée au dernier moment en longue peine de prison, Dionisio Castellanos García Palomo était fusillé à Ocaña le 5 août 1951.

P.S. :

A. Ruiz Ayucar "El partido comunista...", op. cit. // F. Aguado sanchez "El maquis...", op. cit. // S. Serrano "Maquis...", op. cit. // F. Moreno Gomez "La Resistencia...", op. cit. // L. M. Sanchez Tostado "La Guerra no acabo...", op. cit. //


Dans la même rubrique

0 | 5

CASI DAURA, Salvador
le 2 janvier 2017
par R.D.
CASTAN, Lorenzo
le 23 octobre 2016
par R.D.
CASTELLON CASTELLON, Emilio
le 3 août 2015
par R.D.
CASTARLENAS AMELLO, Gregorio
le 24 mai 2015
par R.D.
CASTEDO, Rufino
le 2 mai 2015
par R.D.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2