Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
CARROCERA MORTERA, Higinio
Né à Barros, Concejo de Langreo (Asturies) en janvier 1908 - fusillé le 8 mai 1938 - Ouvrier métallurgiste - FAI - CNT - La Felguera (Oviedo) - Asturies
Article mis en ligne le 7 mai 2007
dernière modification le 25 septembre 2013

par R.D.
logo imprimer
JPEG - 4.4 ko
Higinio Carrocera Mortera

Orphelin de père à l’âge de 13 ans, Higinio Carrocera Mortera, qui était le second de 5 frères, dut commencer à travailler et était entré aux laminoirs de la Société métallurgique de Duro-Felguera où il adhéra à la CNT et milita au centre ouvrier La Justicia de La Felguera (Oviedo).

Suite au soulèvement de Jaca en décembre 1930 des capitaines Galan et Garcia Hernandez, il participa avec d’autres militants à un affrontement armé avec la Guardia Civil à Sama de La Sama de Langreo ce qui lui valut d’être emprisonné pour la première fois. Lors de la Révolution d’octobre 1934 il fit partie des groupes qui attaquèrent les casernes de la Guardai Civil de La Felguera et Sama, la caserne des carabiniers d’Oviedo. Après l’échec du mouvement il parvint à gagner la Sierra. Il fut arrêté à Saragosse en novembre 1935 et transféré à la prison de Gijon en attente d’un jugement. Toutefois, il fut libéré avant un procès suite à l’amnistie suivant la victoire en février 1936 du Front populaire.

En juillet 1936 il jouait un rôle de première importance dans la prise des casernes à Gijon et La Felguera. Responsable du bataillon ouvrier Higinio Carrocera (Bataillon 207), puis de la 192ème Brigade Mixte, il combattait sur les fronts de La Espina, La Cabruñana, Grado, Prania, Monte de los Pinos et à la défense du Mazuco où il obtenait la plus haute décoration de la République. Il était alors l’animateur de groupes de guérilleros derrière les lignes ennemies.

Au moment de la chute des Asturies il refusa d’abord d’être évacué avec le reste du Conseil des Asturies, parce qu’on ne voulait pas évacuer la totalité de ses hommes. Il fut alors "embarqué" de force sur le bateau Llodio qui fut intercepté le 21 octobre 1937 par la marine franquiste et conduit au Ferrol puis à La Corogne. Le 4 novembre 1937 il fut débarqué à Muros de Noya et interné au camp de concentration de Romani. Transféré fin décembre au camp de Viela, il y fut sommé de donner sa véritable identité. Il fut ensuite transféré à la prison d’Oviedo. On lui aurait proposé sa libération contre le commandement d’une unité franquiste, ce qu’il avait refusé.

A la mi avril 1938, il fut traduit avec 14 autres prisonniers devant un conseil de guerre tenu à la prison et fut condamné à mort. Higinio Carrocera Mortera a été fusillé au cimetière dOviedo le 8 mai 1938 avec une trentaine d’autres condamnés. Pendant son transfert au cimetière pour y être exécuté, il avait été blessé de divers coups de machettes et de culasses et avait dû supporter l’arrachage avec un couteau de ses dents en or. Il fut ensuite enterré dans une fosse commune avec 260 autres antifascistes.

P.S. :

Sources : M. Iñiguez "Enciclopedia...", op. cit.// Solidaridad Obrera, Paris, n°843 à 847 (Vida y Muerte de Higinio Carrocera Mortera) // Accion Libertaria, Marseille, n°3,6 & 8 // Polemica, Barcelone, n°65, novembre 1997 (article de A. Tellez)//


Dans la même rubrique



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2