Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
CAMPO, Hermenegildo « GILDO »
Né à Tresviso (Cantabrie) - tué le 20 octobre 1952 - Groupe de José Bernabé RUENES SANTOVEÑA "BERNABE" & de Juan FERNÁNDEZ AYALA "JUANIN" - Santander (Cantabrie)
Article mis en ligne le 24 mars 2007
dernière modification le 12 octobre 2013

par R.D.
logo imprimer

Hermenegildo Campo Gildo avait été officier dans l’armée républicaine. Lors de la chute du front nord et de l’occupation à l’automne 1937 des Asturies par les franquistes, il était parvenu à s’enfuir. et avait gagné la zone de Treviso où était actif le grouipe de Ceferino Campo Roiz Machado. A l’automne 1940 il était capturé dans une grotte avec José Marcos Campillo et Mateo Campo. Lors du transfert vers Tresviso, Mateo Campo fut abattu, José Marcos Campillo parvnt à s’enfuir et Gildo fut le seul à être emprisonné. il fut ensuite interné à la colonie pénitentiaire de Vega de Pas (Santander) aux limites de la province de Burgos. Évadé en juin 1943 de la prison de Vega de Pas, Hermenegildo Campo rejoingnit le groupe de José Bernabé Ruenes Santoveña Bernabé. Le groupe était actif dans la zone de Espinosa de los Monteros (Burgos) puis s’installait dans le massif des Picos de Europa. Le groupe était alors un spécialiste du sabotage des lignes électiques à haute tension.

En 1946 Gildo aurait passé plusieurs mois en France. Revenu en Espagne il aurait récupéré ses compagnons qui entre temps avait rejoint le groupe de Juan Fernandez Ayala Juanin. C’est à cette époque qu’Hermenegildo Campo Gildo commandait l’un des trois groupes formant la Brigada Guerrillera de los Valles de Llaneda dirigée par Juan Fernández Ayala Juanín. Le groupe allait utiliser comme base pendant un certain temps la Sierra de Cuera (Asturies). Gildo a été tenu pour responsable de l’exécution en 1946 d’Eduardo Ortiz et d’Agapito Bada secrétaire de la mairie de Tresviso.

En 1946 c’est Hermenegildo Campo qui, avec José Marcos Campillo Campo de la Brigada Machado, avait recueuilli à bouts de force Bernardo Quintiliano Guerrero Tuerto, Joaquin Sanchez El Andaluz , El Madriles et El Asturiano anciens membres de la Brigada Pasionaria commandée par Gabriel Pérez Diaz, ayant échappé à l’élimination du groupe.

Après une série d’accrochages dans la zone de Arenas de Cabrales, Sotres et Ruenes où le groupe avait subi plusieurs pertes, Hermenegildo Campo était encerclé le 20 octobre 1952 au village de Tama-Collorigo, près de Potes (Cantabrie), dans la maison d’un agent de liaison. Au cours de l’affrontement Hermenegildo Campo Gildo était tué avec José García Fernández Pin El Asturiano. Le propriétaire de la maison où ils s’étaient réfugiés, Dominador Gómez Herrero, un ouvrier agricole père de trois enfants était arrêté sur son lieu de travail, amené à la maison et fusillé devant sa femme et sa fille âgée de 14 ans qui, à leur tour, étaient ensuite exécutées toutes deux. Lors de l’assaut de la maison avait également été tué le sergent de la Guardia Civil de Potes, José Sanz Díaz tandis qu’étaient parvenus à s’échapper Bernardo Quintiliano Guerrero Tuerto et Juan Fernández Ayala Juanin.

P.S. :

Sources : I. Cicero Gomez "Los tiernos y tornos...", op. cit. // F. Aguado sanchez "El maquis...", op. cit. // J. R. Gomez Fouz "Bernabé...", op. cit. //S. Serrano "Maquis...", op. cit.// V. Andres Gomez "La guerrilla antifranquista en Cantabria...", op. cit.//


Dans la même rubrique

0 | 5

CANON IBANEZ, Federico « LUIS »
le 22 janvier 2017
par R.D.
CAMACHO, Antonio
le 12 août 2016
par R.D.
CAMPRUBI ARDERIU, Miguel
le 12 août 2016
par R.D.
CAMPO CAMPO, Antoliano “MAQUI”
le 28 février 2016
par R.D.
CAMPILLO MARTINEZ, Juan
le 3 août 2015
par R.D.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2