Bandeau
Los de la sierra
Slogan du site
Descriptif du site
CAMON BIEL, Jorge "PIQUICAS"
Né vers 1915 à Montalban (Teruel) - tué le 14 juin 1949 - MLE - CNT - Groupe de Manuel RÓDENAS VALERO - Huesca (Aragon)
Article mis en ligne le 23 mars 2007
dernière modification le 26 janvier 2014

par R.D.
logo imprimer

Pendant la guerre Jorge Camon Biel avait été membre d’un groupe de dynamiteurs de la Colonne Carod-Ferrer.

JPEG - 15.3 ko
Jorge Camon Biel

Le 20 mai 1949 Jorge Camón Biel Piquicas faisait partie d’un groupe de guérilleros libertaires commandés par Fabián Nuez Quiles et Manuel Ródenas Valero et guidé par Rufino Carrasco, qui pénètrait par Bielsa (Huesca) en Aragon. Les autres membres du groupe étaient Mariano Llovet Isidro, Alfredo Cervera Cañizares, Rogelio Burillo Esteban, José Capdevilla Ferrer, Roger Ramos Rodríguez, Angel Fernández Vicente et José Ibañez Sebastian. Le 28 mai il participait à l’attaque de la mairie de Hoz de Barbastro où étaient récupérés 22.000 pesetas, une machine à écrire et divers documents et tampons officiels. Repéré autour d’Alborgue, le groupe se divisait en deux.

Selon le témoignage de Mariano Bordonada, il aurait participé à l’attaque de la banque de Montalban (Teruel) au cours de laquelle il avait été blessé au genou. Il fut ensuite désinfecté à Moyuela (Saragosse) au domicile d’Amelia Aznar et d’Avelina Sanchez toutes deux veuves de militants fusillés par les franquistes et repectivemnt tante et mère de Bordonada. Puis, après avoir refusé de rester chez Avelina, il était reparti après que cette dernière lui ait donné une paire d’espadrilles légères, une gabardine et un peu d’argent. .

Jorge Camón Biel a été tué le 14 juin 1949 avec Fabián Nuez Quiles et Rogelio Burillo Esteban dans un combat avec la Guardia Civil alors qu’ils tentaient de traverser l’Ebre dans le district de Caspe (Saragosse). Tous les autres membres du groupe seront capturés et fusillés le 18 mai 1950 à Saragosse à l’exception de José Ibañez Sebastian et d’Angel Fernández Vicente dont les peines de mort avaient été commuées en longue détention

Dans plusieurs sources il est appelé Gamon Biel.

P.S. :

Sources : M. Iñiguez "Enciclopedia...", op. cit.// Témoignage d’Angel Fernandez Vicente, 1995 // Cenit, Choisy le Roy, 24 février 1998 // A. Tellez "Tinieblas y sangre", manuscrit inédit// J. Sanchez Cervello "Maquis...", op. cit. (dit qu’il a été tué le 17 juillet 1949)// S. F. Cava "Los guerrilleros...", op. cit. (l’appelle Gamon Biel et le surnomme Piquicas// Témoignage de Mariano Bordonada, 10 janvier 1992 (CIRA-Marseille)//


Dans la même rubrique

0 | 5

CANON IBANEZ, Federico « LUIS »
le 22 janvier 2017
par R.D.
CAMACHO, Antonio
le 12 août 2016
par R.D.
CAMPRUBI ARDERIU, Miguel
le 12 août 2016
par R.D.
CAMPO CAMPO, Antoliano “MAQUI”
le 28 février 2016
par R.D.
CAMPILLO MARTINEZ, Juan
le 3 août 2015
par R.D.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2